Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Platon

Philo Kakou 20

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! On s’est un peu baladé [...]

Platon

Philo Kakou 15-16

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! En passant par Aristote on [...]

Platon

Philo Kakou 14

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Retour sur Aristote, qui nous [...]

Platon

Philo Kakou 13

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Avec Aristote et Platon, toutes [...]

Platon

Philo Kakou 12

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Bon on ne va pas s’embêter avec une [...]

Platon

Philo Kakou 11

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Avant de se moquer il [...]

Platon

Philo Kakou 10

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Alors on commence par deux [...]

Platon

Philo Kakou n°9

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Donc cette semaine [...]

Platon

Philo Kakou 7

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! On devait en venir au [...]

Platon

Philo Kakou 6

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Nul n’entre ici s’il n’est [...]

Platon

Philo Kakou 5

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais !   Pour faire pop-philosophie on [...]

Platon

Philo Kakou 4

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais ! Chose promise il nous faut [...]

Platon

Philo Kakou 2

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, c'est la philosophie du mauvais ! Nous avons vu [...]

Platon

Philo Kakou

On ne voulait pas refaire le coup de la philosophie pour les nuls. Mais en grec ça passe mieux. Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc notre Philo Kakou défendra [...]

Platon

Crise politique, crise de la représentation

Les citoyens ne se sentent plus représentés ? Partons des origines, forcément grecques. En exergue : « Les politiques attribuent aux hommes un penchant naturel à la servitude par la patience avec laquelle ceux qu’ils ont [...]

Platon

Blockbusters pensants

On retrouve toujours Marianne Chaillan avec plaisir, lorsqu'elle participe à la Semaine de la Pop Philosophie, parce que ses dadas, avouons-le, on a un peu les mêmes. Que cette enseignante marseillaise se [...]

Lieu : Cinéma Les Variétés (Marseille)

Platon

Le Banquet ou l’éloge de l’amour

L’œuvre de Platon est adaptée au théâtre par [...]

Lieu : Théâtre des Salins (Martigues)

Platon

B(off) ou (B)off ?

Le 11 janvier à 19h le OFF a sonné trompette : la beuglante corolle rouge a par deux fois solennellement fendu une foule dense et trépignant d'impatience dans l'entrée d’une petite friche [...]