Retour sur l'inauguration de la Villa Méditerranée

Vers un parlement euroméditerranéen ?

Retour sur l'inauguration de la Villa Méditerranée - Zibeline

Michel Vauzelle ne pouvait rêver mieux, pour inaugurer «sa» Villa, que ce premier sommet des Présidents des Parlements nationaux de l’Union pour la Méditerranée : les 42 pays étaient présents, ont dialogué, pris semble-t-il quelques résolutions, et décidé d’une «déclaration conjointe». Une première depuis 2008 et surtout, comme le soulignait Martin Schulz, Président du Parlement européen qui dirigeait également ce sommet des PPUM, la première fois qu’aucun représentant d’une dictature n’était présent dans leurs rangs ! Un «signal fort» que ces «42 parlements librement élus», qui sont parvenus à discuter de problèmes concrets, écologiques et économiques, voire politiques. «C’est une chance historique, sans précédent, de créer une zone de coopération interrégionale. Nous sommes des voisins, nous devons résoudre ensemble les problèmes de la migration en Méditerranée, décider de modes d’agriculture durable, trouver un développement économique harmonieux qui ne plonge pas la rive sud et le sud de l’Europe dans la désespérance, résoudre le chômage des jeunes par des mesures pratiques.» Même si le conflit Israélo Palestinien a été évité («nous voulions résoudre des problèmes, et là la solution ne nous appartient pas»), la position de l’Allemagne et de l’Europe du Nord a clairement été remise en cause : «Les régions les plus riches de cette zone de coopération doivent travailler à ne plus accepter le déséquilibre économique, et le désespoir intégral du chômage des jeunes. L’union européenne doit tenir la promesse de la coopération économique et politique chez elle, et avec l’UPM

Une Villa culturelle ?

À l’issue de ce sommet, on comprend le rôle que Michel Vauzelle, désormais Chargé de mission du Président de la République pour la Méditerranée, veut faire jouer à sa Villa : c’est évidemment le lieu idéal, et Martin Schulz l’a souligné, pour que se tiennent de grands forums politiques internationaux.

Mais il s’agit également d’un bâtiment culturel, au sens large : dès cette première manifestation 1200 jeunes de tous les pays ont eu la parole, et ont exprimé leurs inquiétudes, qui ont été prises en compte par les politiques. «La Villa Méditerranée c’est là, disait Michel Vauzelle en désignant la mer et l’esplanade, et le président ici c’est vous tous

Un rêve qu’il faudra concrétiser par une programmation culturelle et artistique ambitieuse : l’équipement en a les moyens, à l’heure où le secteur culturel est mis à mal avec une violence inédite (voir p4). Si l’on ne peut que saluer l’investissement dans un tel bâtiment si beau et d’ores et déjà utile, il est regrettable que son inauguration coïncide avec une baisse notable des subventions culturelles de la Région, et ce pendant l’année de la Capitale Culturelle Européenne.

AGNÈS FRESCHEL
Avril 2013

À venir : 

En raison de problèmes techniques imprévus, un certain nombre d’événements culturels ont dus être reportés, mais non annulés !

Le prochain grand rendez vous, public celui-là, est un grand Forum du quotidien Libération, pour ses quarante ans. Espérons que Nicolas Demorand et son équipe y feront preuve de moins d’ironie désinvolte que lors de leur précédent forum, à la Friche, sur la presse (voir ici).

Il sera question cette fois d’Alger, de réinventer le commerce Méditerranéen, de la «Tragédie» Syrienne, des révolutions et de la jeunesse, dans les pays Arabes mais aussi en Grèce et en Espagne. Il y sera question également du traitement de l’information, en Israël et à Tunis, et d’Al-Jazeera. Des journalistes et sociologues seront présents, mais aussi des artistes, des politiques, des militants. Huit grands débats variés sur la Méditerranée au présent, pour y faire avancer l’exercice de la démocratie.

Forum Libération

les 19 et 20 avril

Villa Méditerranée, Marseille

www.villa-mediterranée.org

www.liberation.fr