Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Une décision du présent

Pour leur 29e édition les 15 et 16 septembre prochains, les Journées du Patrimoine prendront des allures de chasse au trésor. En attendant de connaître en détail la programmation régionale, le thème retenu des «patrimoines cachés» pique d’ores et déjà la curiosité. Il convie à la balade, et surtout à une gymnastique du regard tous azimuts.

En haut, en bas : descendre dans les sous-sols à la découverte du patrimoine souterrain (caves, cryptes ou galeries minières), ou au contraire grimper, escalader, survoler pour découvrir depuis les hauteurs l’architecture et l’histoire des espaces urbains ou naturels. Dedans/dehors : chercher les vestiges enfouis sur les sites archéologiques, regarder derrière les façades, pénétrer dans les coulisses des théâtres et des cinémas, pousser les portes des bibliothèques, des églises, des demeures, pour en découvrir le fonds, les collections et les archives… Voilà donc un parti-pris ludique et dynamique qui tient à une éducation du regard, invitant à redécouvrir son environnement pour peu qu’on change de points de vue, au sens propre comme au sens figuré, à condition de prendre de la distance, de changer ses perceptions, pour percevoir la force de témoignage de ce qu’on n’appréhende pas comme patrimoine habituellement : bâtiments militaires, industriels, ouvrages d’arts, laboratoires, hôpitaux ou cinéma, pourquoi pas ? Ce sera aussi, espérons-le, l’occasion à ne pas manquer de découvrir des sites habituellement peu visitables et les métiers méconnus du patrimoine.

En s’éloignant ainsi de la muséographie classique et monumentale pour convoquer d’un regard neuf la mémoire des lieux familiers, ces propositions touchent au cœur même des choix de conservation et d’accessibilité : que faut-il montrer ou «cacher», exhumer ou ré-enterrer, transmettre ou oublier ? Le patrimoine n’est pas un capital immuable reçu, c’est une décision du présent, qui consiste à choisir sans cesse l’avenir qu’on invente. Alors préparez-vous : patrimoine caché, enfoui, oublié, secret, rien n’est tant convoité que ce qu’on ne peut voir !

AUDE FANLO

Juillet 2012