L'Ensemble Télémaque a son outil de travail : le Pôle Instrumental Contemporain, à l’Estaque

Un PIC de création

• 5 novembre 2013, 19 novembre 2013, 26 novembre 2013, 6 décembre 2013, 12 décembre 2013 •
L'Ensemble Télémaque a son outil de travail : le Pôle Instrumental Contemporain, à l’Estaque - Zibeline

L’Ensemble Télémaque a désormais un magnifique outil de travail : le Pôle Instrumental Contemporain, à l’Estaque, lieu de résidence de la musique contemporaine, de passerelles entre compositeurs, de rencontres avec le jeune public. Un acte politique, si l’on en croit la présence des représentants des collectivités : Pascale Reynier, adjointe à la culture des 15e et 16e arr. qui souhaite une politique culturelle de qualité dans un secteur cher à Samia Ghali qu’elle représente ; Daniel Hermann, adjoint au Maire, qui vante les superbes aménagements culturels de la ville, et loue les qualités techniques de cet espace moderne ; Michel Vauzelle, qui parle de bras tendus aux quartiers populaires, mais pointe la diminution des budgets culturels ; et René Olmeta, vice-président du CG13, qui renouvelle son indéfectible soutien à Raoul Lay, directeur de Télémaque. L’absence de l’État dans le financement de l’équipement était en revanche manifeste.

Place à la musique : le programme très éclectique, créé en janvier aux ABD (voir Zib 60 www.journalzibeline.fr/critique/contemporaine-hilare-et-soldat-denfer/) est dominé par l’immense talent de Brigitte Peyré qui, dans des performances théâtrales et vocales incroyables, électrise le plateau, joue mille personnages en quelques lignes. L’univers cocasse (Max Lifchitz, Three songs pour soprano et trompette), ludique et tonique (Georges Aperghis, Récitations), est entrecoupé de respirations instrumentales des excellents percussionnistes Gisèle David et Christian Bini (Kagel, Rrrr). Gérard Occello, trompette sensible, est le double de la soprano. Les sons tuilés entre chant et cuivre sont magiques, respirent… La mise en scène intelligente d’Olivier Pauls joue sur l’écoute, dans un perpétuel échange de sons et de mouvements, pour une marche militaire endiablée (Lifchitz : Do animal think), une Sequenza de Berio survitaminée où la voix impose aux musiciens loufoqueries et drames. La Récitation n°11 Comme ça est un moment de douce folie.

Le public est conquis dans cette belle salle en bois clair, à l’acoustique chaleureuse. Mais l’actualité de Télémaque ne se confinera pas à l’Estaque : un grand concert de l’ECO à la Criée le 19 nov (voir Zib 67 www.journalzibeline.fr/happy-birthday-telemaque), Schuberman(n)ia au Toursky le 6 déc, où l’on retrouve Raoul Lay compositeur dans l’une de ses plus belles pièces… et Bon anniversaire Max ! qui tourne dans la région.

YVES BERGÉ
Octobre 2013

À venir :

Bon Anniversaire Max !

le 5 nov à 14h et 20h30

PJP, Le Revest-les-Eaux

04 94 98 12 10

www.polejeunepublic.fr

le 12 déc à 10h et 14h30

Cinéma l’Alhambra, Marseille

04 91 03 84 66

www.alhambracine.com

Symphonies électriques des nouveaux mondes

le 19 nov

La Criée, Marseille

04 91 54 70 54

www.theatre-lacriee.com

Les Mardi du PIC : ensemble Yin

le 26 nov

Le PIC, Marseille

04 91 39 29 13

Schubertman(n)ia

le 6 déc à 21h

Le Toursky, Marseille

0 820 300 033

www.toursky.org

04 91 39 29 13

www.ensemble-telemaque.com