Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le Hors-Pistes de Karwan : toute la journée du 15 décembre à Marseille et en Camargue

Un jour entier autour de Rivière

• 15 décembre 2018 •
Le Hors-Pistes de Karwan : toute la journée du 15 décembre à Marseille et en Camargue - Zibeline

Karwan, bâtisseur de projets territoriaux, propose un Hors-pistes autour de Georges Henri Rivière. En musique, fiction, voyage et gastronomie populaire. Entretien avec la directrice de Karwan.

Zibeline : Qu’est-ce que cette nouvelle forme que vous proposez, appelée donc Hors-Pistes ?

Anne Guiot : Le 15 décembre nous lançons notre prototype ! Nous voulons jeter des ponts entre les manifestations culturelles et leur réalisation de terrain et, en passant du cas général au particulier, donner à connaître des ressources du territoire souvent inconnues ou insolites. Aussi nous proposons ces excursions qui construisent des passerelles entre des lieux repérés et d’autres qui méritent de l’être. Ces escapades seront prises en main par des artistes tout au long du trajet, et permettront aussi de passer toute une journée ensemble, de 9h à 19h, autour d’un sujet culturel et de ses marques dans le territoire.

S’agit-il d’une forme de tourisme ?

De tourisme culturel si l’on veut, adressé aux gens de passage mais surtout au touriste intérieur, celui du territoire.

Comment bâtissez-vous ces propositions ?

En essayant la fantaisie et en décloisonnant. On avait par exemple imaginé, l’an dernier, autour de l’exposition Roman photo, de proposer une visite des studios de Plus belle la Vie. On pense aussi partir des Carrières de Lumière des Baux-de-Provence pour aller vers les musées où on peut vraiment voir les œuvres évoquées, expérience plus intime et moins spectaculaire.

Et ce premier Hors-Pistes, votre prototype, que propose-t-il ?

D’aller sur les traces de Georges Henri Rivière, un personnage finalement peu connu mais qui me fascine, et dont la pensée a laissé des traces dans ce territoire. Il a révolutionné la muséographie dans le monde entier, et surtout il a fait entrer les arts et traditions populaires français dans le champ d’intérêt culturel… L’exposition du Mucem permet de découvrir précisément son trajet. Elle sera commentée pour nous par les deux commissaires d’exposition Marie-Charlotte Calafat et Germain Viatte. Puis on mettra le cap sur la Camargue.

Pourquoi ?

Parce que c’est un territoire marquant pour Rivière, et également marqué par lui. Nous irons donc au musée de la Camargue, mais avant nous prendrons le Bac de Barcarin pour traverser vraiment le paysage, et nous nous arrêterons dans un restaurant camarguais. L’idée est de nous retrouver dans un décor ethnographique, comme chez une grand-mère camarguaise que l’on n’aurait pas. Nous mangerons des tellines, de la daube de taureau, dans un décor où tout est élément de récit. On peut aussi dire, dans un décor « typique », et la Camargue est un de ces endroits où le typique n’est pas fabriqué.

Au musée nous serons accueillis par Jean-Claude Duclos, qui l’a créé sur le conseil de Rivière. Car c’est aussi lui qui a inventé le Parc Naturel Régional, avec sa composante ethnographique. Tout près du Mucem et de son exposition il y a un véritable cas pratique ! Qui fête ses 40 ans : Estelle Rouquette, la conservatrice actuelle, sera là également, et nous conviera au Noël des Gardians.

Quel est le rôle de Marion Rampal et Anne Corté dans cette escapade ?

Il est essentiel ! On ne pouvait pas concevoir ces escapades sans une présence forte d’artistes ! Elles vont nous accompagner toute la journée, depuis le Mucem jusqu’au retour, et elles ont fabriqué les étapes d’une « Revue roulante » qui souligne le premier amour de Rivière : la musique. Marion Rampal, chanteuse de jazz, s’est évidemment intéressée à l’intérêt de Rivière pour le cabaret et les revues, les années folles. C’était un fan de Gershwin, de Joséphine Baker dont il était le parolier. Quant à Anne Corté, son travail sur le multiple et l’ordinaire est très caustique… Ensemble elles ont fabriqué un certain nombre d’étapes qui vont éclairer le chemin tout au long de la journée.

Les modalités pour y participer ?

Il faut s’inscrire ! Nous avons rendez-vous à 9h au Mucem, le retour est prévu vers 18h45. L’escapade coûte 56€ la journée, entrées aux musées, Noël Gardian et repas compris. Et c’est ouvert à tous les publics.

Entretien réalisé par AGNÈS FRESCHEL
Décembre 2018

Hors-Pistes
15 décembre de 9h à 18h45
Marseille et Camargue
04 96 15 76 30
billetweb.fr/karwan

Photo : Bac de Barcarin c Trevor Hornsby