Sur les chemins du Vélo

 - Zibeline

Depuis que la Cie Vélo Théâtre, fondée par Charlot Lemoine et Tania Castaing, a investi en 1991 une friche industrielle à Apt, baptisée du même nom, la culture sur le bassin aptésien a un vrai p’tit vélo dans la tête. Soutenu par la Ville, la Région et le Département, le Vélo Théâtre est depuis 2002 Pôle régional de développement culturel (et Pôle départemental depuis 2006), avec un projet lieu/compagnie autour de l’aménagement culturel du territoire mêlant création et accueil d’artistes (15 cies en résidence cette saison, 12 de la région). C’est aussi grâce à la reconnaissance, internationale de la compagnie qu’il s’est vu missionné en 2009 par le ministère de la Culture comme Lieu de compagnonnage marionnette et théâtre d’objets, le seul en Paca. Après le théâtre Entrouvert, le Collectif T de N+1 est associé. Ce laboratoire de rencontres et de diffusion mise sur l’accès à l’art pour tous et le décloisonnement, malgré un contexte financier incertain. Si le Vélo reçoit une aide globale au fonctionnement, la compagnie n’a pas d’aide à la création. «Notre rôle est de garantir à la population une proximité avec les formes artistiques, maintenir le niveau d’aide aux autres et nous autoproduire… un équilibre difficile à tenir» explique Sébastien Lauro-Lillo, délégué général. De fait, loin de toute logique marchande, la compagnie a une douzaine de spectacles à son répertoire en tournée, ne produit pas tous les ans, et sa dernière création La Grenouille au fond du puits croit que le ciel est rond (les 14 et 15 mai au théâtre Durance) a creusé le déficit.

Mais pas question pour le Vélo de s’endormir sur ses doutes, en attendant de savoir si les dotations de l’État auprès des Régions seront maintenues, «sachant qu’on est dans un territoire reculé avec une vision du milieu rural appauvrie malgré une vraie richesse culturelle». Ainsi, 3000 spectateurs ont suivi du 1er au 9 mars le 6e festival jeune public Greli Grelo. Sept compagnies locales, régionales, européennes ont joué dans 5 communes, en écoles, crèches, sous un chapiteau dans un quartier, à une politique tarifaire volontariste (3 €). Cette démocratisation de l’offre culturelle, avec un aller retour entre local et international et une mixité sociale intergénérationnelle, fait référence en Vaucluse !

DELPHINE MICHELANGELI
Mars 2013

Vélo Théâtre, Apt

 


Le Vélo Théâtre
Route de Buoux
84400 Apt
04 90 04 85 25
http://www.velotheatre.com/