Le Théâtre Liberté de Toulon : volonté d'ouverture et visibilité accrue au-delà de son territoire

Sur la vague de 2013

Le Théâtre Liberté de Toulon : volonté d'ouverture et visibilité accrue au-delà de son territoire - Zibeline

En juin 2011, la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée annonçait son retrait du projet Marseille Capitale européenne de la culture. Mais la volonté du Théâtre Liberté de Toulon -inauguré le même mois- de travailler avec les acteurs culturels de MP2013 n’a pas été entamée : «Nous avons immédiatement signifié à TPM que le théâtre voulait désenclaver le territoire toulonnais et promouvoir un esprit d’ouverture, explique Pascale Rodier-Boeglin, directrice générale. Notre volonté de nouer des liens avec MP2013 a paru tout à fait normale». De fait, le théâtre a accompagné des projets existants, accueilli ou coproduit des spectacles. Il s’est rapproché de La Friche la Belle de mai en participant, dès sa genèse, au projet autour des dramaturgies arabes contemporaines et programmé quatre spectacles. Ce premier round ne s’arrête pas là car pour son directeur, Philippe Berling, «c’est ce type d’initiative auquel on a envie de se raccrocher car il correspond à notre ligne artistique. La Friche est devenue, avec MP2013, l’un des lieux importants de la métropole marseillaise. On veut poursuivre notre collaboration et susciter des écritures et des nouvelles productions dans l’ensemble des pays concernés». Dès l’arrivée de Macha Makeïeff à La Criée, les deux théâtres ont eu envie d’œuvrer ensemble : d’un côté Liberté a coproduit Ali Baba qu’il a présenté dans la foulée de la création marseillaise, de l’autre La Criée accueillera Dreck créée en octobre dernier à Toulon… Avec Dominique Bluzet, la complicité ne date pas d’aujourd’hui car l’acteur Charles Berling est un habitué des planches aixoises. C’est donc tout naturellement que le directeur Charles Berling a programmé Abd Al Malik la saison dernière et, en 2014, Un beau matin, Aladin de Charles Tordjman et Azimut d’Aurélien Bory produit par le Grand Théâtre de Provence. Sans oublier la lecture par Charles Berling d’extraits du Premier homme d’Albert Camus à l’occasion de la Fête du livre de Toulon, production made in Liberté inscrite dans le programme officiel de MP2013, et également programmée à La Criée lors du festival littéraire. Mais est-ce pour autant que le public de la métropole marseillaise s’est déplacé sur la côte varoise ? Selon Pascale Rodier-Boeglin, «difficile de quantifier avec exactitude la fréquentation sur les spectacle étiquetés MP2013 car globalement 7% des spectateurs viennent de Marseille». L’impact réel est une visibilité accrue du théâtre au-delà de son territoire car il a bénéficié «de leurs moyens supplémentaires pour créer et produire, et nous pour les accueillir».

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Janvier 2014

Un beau matin, Aladin de Charles Tordjman sera donné le 30 janvier et Azimut d’Aurélien Bory le 17 avril

Photo : Théâtre-Liberté-(c)-ArtComArt.jpg


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr