Changement de cap pour l'Hotel des arts à Toulon qui s'intéresse au Design

Une nouvelle page se tourne pour l’Hôtel des arts

Changement de cap pour l'Hotel des arts à Toulon qui s'intéresse au Design - Zibeline

L’Hôtel des arts à Toulon change de cap et joue la carte du design en s’appuyant sur le savoir-faire de la Villa Noailles à Hyères. Explications

Géré par le Conseil départemental du Var depuis sa création en 1999, l’Hôtel des arts est désormais administré par Toulon Provence Méditerranée au titre de la compétence Tourisme, culture, sport. « Un élément structurant de la vie culturelle du territoire désormais dédié au design, explique Marie-Aline Lopasso, directrice générale adjointe des services de TPM, qui fera de Toulon et Hyères deux haltes sur le chemin des festivaliers. Après Arles pour la photographie, Aix-en-Provence pour le patrimoine et l’art lyrique, Avignon pour le théâtre ». À ceux qui regrettent déjà la disparition de cette vitrine historique de l’art contemporain, la réponse est nette : « Ce n’était pas figé dans le marbre que l’Hôtel des arts reste art contemporain ! Depuis quelque temps, la coloration design du territoire s’est affirmée avec la Villa Noailles et la Design Parade dont la réputation est nationale et internationale, avec la licence option design de l’ESADTPM et le master 1 de l’école Camondo. À la différence de Saint-Étienne réputée pour le design industriel, Toulon a une vision plus artistique du design. Ici, c’est l’objet d’art ». Désormais, l’art visuel contemporain prendra place à la Villa Pacha à la Seyne-sur-Mer dirigée par Isabelle Bourgeois, dans les salles rénovées du Musée d’art et à la galerie du Canon passée aux mains de TPM suite au décès de son fondateur Jacques Mikaelian. « La galerie du Canon ayant pour mission, souligne Marie-Aline Lopasso, de montrer plus particulièrement la jeune création régionale » (lire aussi p 96). Quant à la collection permanente de l’Hôtel des arts, celle-ci demeure la propriété du Conseil départemental qui poursuivra sa politique d’accès à la culture pour tous à travers des expositions itinérantes. Enfin, les agents chargés de l’organisation des expositions et des événements, de l’accueil et de la médiation du public sont désormais rattachés à TPM, sous la responsabilité de Céline Ricci, en partenariat avec Jean-Pierre Blanc, initiateur de la Design Parade et directeur de la Villa Noailles depuis 15 ans. Un hégémonisme qui fait parfois grincer des dents, vite retoqué par Marie-Aline Lopasso : « On est dans le principe du cluster, c’est-à-dire que l’on s’assemble autour d’une vision commune. On n’est pas en train de se manger les uns les autres mais de faire travailler des acteurs culturels qui, avant, étaient dans une concurrence farouche. Quinze ans plus tard, pas un seul qui n’ait de projet collaboratif. Quand Jean-Pierre Blanc travaille avec l’Hôtel des arts, il travaille également avec l’ESADTPM ».

Futurissimo et la collection du Centre Pompidou
Justement, on doit au directeur de la Villa Noailles d’avoir acquis à sa cause le Centre Pompidou et signé le 20 décembre 2019 une « Convention-cadre de partenariat pour la co-organisation d’expositions » en 2020, 2021 et 2022. Dont l’effet est quasi immédiat : dès le 26 juin prochain, le public pourra découvrir l’exposition Futurissimo, design italien 1930-2000 dans le cadre de la nouvelle édition du festival (26 juin au 1er novembre). D’ici là, les portes de l’Hôtel des arts resteront fermées durant six mois, ce qui est inédit dans son histoire. Reste le souvenir de ses plus belles pages écrites par Sophie Biass-Fabiani, Gilles Altiéri et Ricardo Vazquez qui partagèrent avec le public leurs coups de cœur au fil d’expositions-découvertes, de rétrospectives ou d’hommages.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Janvier 2020

Centre d’art TPM, Toulon
metropoletpm.fr

Photo :  © O.-Pastor TPM

Hôtel des Arts
Centre d’Art du Conseil Général du Var
236 boulevard Général Leclerc
83093 Toulon Cedex
04 94 91 69 18
http://www.hdatoulon.fr/