Qu'attendent-ils d'une politique culturelle régionale ? La réponse de Germana Civera (5/10)

Un pas de côté

Qu'attendent-ils d'une politique culturelle régionale ? La réponse de Germana Civera (5/10)  - Zibeline

par Germana Civera (chorégraphe, artiste résidente au Chai Saint-Raphaël, Sète)

Ce que j’observe et traverse depuis longtemps dans le spectacle vivant, c’est la valeur écrasante octroyée à la diffusion. Cela génère un grand écart entre la réalité du terrain et les chartes qui sont appliquées à chacun des projets. Il y a quelque chose qui s’apparente à un désajustement, auquel il faudrait être attentif. Je pense que la Région pourrait opérer une autre vision, plus proche de la réalité de ce qu’il se passe lors d’un travail de création. C’est l’occasion de contempler le processus comme une œuvre qui est en train de se faire. La pratique de l’art et de la culture se pose à plein d’endroits, elle n’est pas entrecoupée entre catégories, et tout cela se tisse. Et pourtant nous sommes sur un espace vertical, cantonné aux types de structures. Et pourquoi ne se pas déplacer vers une notion d’horizontalité ? Travailler en liant tous les registres d’espaces où s’exprime la culture : les théâtres, les galeries, les écoles, les musées, les opéras, les cinémas, et la place publique évidemment ! Faire un pas de côté. Interroger le territoire dans la diversité de ce qu’il propose réellement.

Propos recueillis par ANNA  ZISMAN
Avril 2021

Photo : Germana Civera © Cathy Consentino



Qu’attendent-ils d’une politique culturelle régionale ? Une question posée par Zibeline à dix acteurs culturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur, à l’approche des élections régionales.

Ci-dessous, les réponses de :
Eloïse Mercier
Yohanne Lamoulère
Françoise Adamsbaum
Laurent Eyraud-Chaume
Olivier Py
Fred Jumel
Manu Théron
Benoît Arnulf
Béla Czuppon