Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Voies vertes à rollers dans le Gard et le Vaucluse

Rouler sur les voies vertes

Voies vertes à rollers dans le Gard et le Vaucluse - Zibeline

Le Gard et le Vaucluse proposent plusieurs voies vertes dans des paysages enchanteurs. Une belle occasion de rechausser ses rollers.

Si les grandes randonnées rollers, en vogue dans les années 2000, ne sont plus de mise à Marseille, il reste possible de rouler en étant encadrés. Fondé en 2001, le club marseillais de l’ASGUM s’adresse aux familles comme aux compétiteurs : une section courses et endurances vient d’étoffer les activités (3e participation aux 24h Rollers du Mans en 2018). Proposés aux adhérents le dimanche matin, les cours dispensés sur le parvis du Stade Vélodrome ou du Palais des sports permettent d’apprivoiser la technique : freiner, rouler en arrière, sauter… Deux fois par mois, des randonnées sont ouvertes à tout public. Dans Marseille intra muros, il s’agit de dompter les tracas de la ville (pavés, trottoirs, plaques d’égout…), le long de jolis tracés (Corniche, Bain des Dames, Roy d’Espagne…). Pour trouver de la verdure, il faut s’expatrier dans le Gard ou Vaucluse, car le département des Bouches-du-Rhône reste avare en voies vertes multimodales. « Marseille manque également d’équipements pour l’entraînement : les gymnases sont saturés, et les pistes à revêtement béton ou bitume restent enfermés dans des complexes scolaires », déplore Thomas Mansouri, président de l’ASGUM.

Sur le tracé d’anciennes voies de chemins de fer, deux voies vertes se prêtent à une pratique agréable. Dans le Gard, La Vaunage offre un bel enrobé lisse avec peu de dénivelé, ralliant Caveirac à Sommières. La piste, large de 3m, circule entre des étendues de vergers, d’oliviers, de vignes et de prairies, offrant même un aperçu sur le Pic Saint-Loup, avant de s’achever dans la charmante gare de Sommières désaffectée. Attention toutefois : peu de passages ombragés. Dans le Vaucluse, la Via Venaissia rallie Jonquières à Carpentras, traversant les paysages agricoles et viticoles du Comtat Venaissin. 15 km d’un revêtement impeccable, avec vues sur le Mont Ventoux et les dentelles de Montmirail. Pour plus de commodités, l’ASGUM choisit de donner rendez-vous à ses participants à mi-chemin : les débutants peuvent ainsi choisir de ne faire que la 1ère boucle du matin, avant la pause bienvenue de midi, sur l’une des nombreuses tables de pique-nique qui jalonnent les parcours. Les plus aguerris peuvent reprendre la route l’après midi, pour achever la 2e moitié.

JULIE BORDENAVE
Octobre 2018

Infos pratiques
Via Venaissia : 15km, de Jonquières à Carpentras
Accessibilité : D950, gares de Carpentras et d’Orange
af3v.org/-Fiche-VVV-.html?voie=418
provence-a-velo.fr

La Vaunage : 22km, de Caveirac à Sommières
Accessibilité : depuis l’A9, sortie 25 Nîmes ou sortie 26 Gallargues ; RD 40 depuis Nîmes ; RD 6110 depuis Boisseron. En bus : ligne D41 du réseau Edgard
af3v.org/-Fiche-VVV-.html?voie=138#
ot-sommieres.com

Photos : Balade printanière sur la Via Venaissia © Asgum et 15 km entre Jonquières et Carpentras © Asgum