Résidence en mouvement : chaque semaine, le Mucem fait place au débat

Recréer du commun

Résidence en mouvement : chaque semaine, le Mucem fait place au débat  - Zibeline

Chaque semaine, place au débat au Mucem. Diffusés sur Internet depuis novembre, les Lundis d’après sont à retrouver en live dès le 4 janvier au musée. Rencontre avec Cécile Dumoulin, responsable du département du développement culturel et des publics.

Zibeline : comment se présente ce nouveau rendez-vous hebdomadaire ? 

Cécile Dumoulin : L’idée est née avant la crise du Covid, de plusieurs constats. Je trouvais que le Mucem était un très bon lieu de débat. Par le passé, nous avons organisé une soirée sur les lanceurs d’alertes, les attentats en 2015, ou encore une série annuelle autour des relations Algérie / France… Le musée offre un cadre naturellement propice à la prise de recul. Il permet aussi de recréer du commun, dans un temps qui en manque singulièrement. Pour instaurer un événement plus régulier, nous avons étoffé des rendez-vous déjà existants, tels que Le temps des archives ou Le temps du documentaire, avec d’autres thématiques -six au total en alternance. L’idée est de constituer une sorte de collection, avec 24  numéros par an. C’est la situation sanitaire actuelle qui a amené l’orientation « lundis d’après » : on parle souvent du monde d’après, mais il est à mettre en débat ! Beaucoup de questions se posent pour le construire et pour éviter de retomber dans certains travers. 

Comment s’organise la programmation ? 

L’équipe du développement culturel est mobilisée. L’alternance permet d’explorer ensemble des pistes dans nos six catégories : archives, menée avec l’Ina et inaugurée le 2 novembre autour du traitement médiatique de la première vague d’épidémie au printemps dernier ; docu, pensée avec la plateforme Tënk, orientée sur des documentaires d’auteur qui traitent de la manière dont des crises contemporaines ont pu être jugulées par le recours à des croyances traditionnelles, permettant de surmonter le trauma collectif ; actu, organisée avec Mediapart pour réagir à une actualité assez chaude. Original, le format philo a été pensé avec le metteur en scène et doctorant Grégoire Ingold : à l’aide de public, de comédiens et de philosophes, il remobilise le dialogue socratique pour mettre en procès notre siècle autour de grandes notions contemporaines mises à mal (la démocratie face au peuple ; l’homme face à la forêt amazonienne…). Enfin, en résonance avec notre exposition Folklore, la série collections dévoilera un objet mystère de nos réserves, en présence d’un conservateur et d’un invité ; et la série mezze fera la part belle à un chef méditerranéen, en écho à notre exposition Grand mezzé autour des problématiques alimentaires. Il s’agit notamment de mettre en avant la manière dont le consommateur peut être acteur de grandes transformations, par son alimentation quotidienne. 

Ces rendez-vous seront-ils archivés en vidéo ? 

Si la reprise de nos activités se confirme en janvier, le prochain lundi philo aura lieu en live au musée le 4 janvier, de 18h30 à 20h. Les rencontres se dérouleront à l’auditorium ou forum suivant les formats, mais l’entrée reste toujours libre. Ces Lundis d’après seront toujours captés en vidéo, pour une diffusion le soir-même à 20h30, et un replay disponible ensuite sur la chaîne YouTube du Mucem en durée illimitée -sauf pour la série docu, visible durant 1 mois sur notre site et sur celui de Tënk.

Propos recueillis par JULIE BORDENAVE
Décembre 2020

Photo : Les Boxeurs, Serge Dehaes © Balagan Systeme

Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org