Philo Kakou n°17

Philo Kakou n°17 : Aristote et le père Noël !

Philo Kakou n°17 - Zibeline

«Cacou » ; en provençal, celui qui se la pète, qui fait le fanfaron. En grec Kakou est le génitif de kakos, mauvais, laid. Donc Philo Kakou, la philosophie du mauvais !

On en était à Aristote et ses causes finales ; et après les fêtes, il fallait bien mettre le Père Noël dans le coup. Vous me direz, quel rapport entre les deux bonhommes ? Rien, à part la barbe. Quoique… Le Père Noël est une de ces causes finales très chères à Aristote : pourquoi, demande toujours l’enfant ? Pourquoi des cadeaux à Noël ? Eh bien mon petit, ou ma petite, c’est parce que le Père Noël les a apportés !

Il n’y a rien de plus finaliste que la croyance. Dieu comme le Père Noël sont de belles causes pour expliquer les choses. Sauf que, pour le barbu en rouge, on arrête vite d’y croire. Mais Dieu ? Et c’est là qu’Aristote peut nous aider. D’où vient l’idée de Dieu, quelle est sa cause ? Les théologiens pourront épuiser les quatre causes d’Aristote pour le justifier, il y en aura toujours une qui coince : la cause matérielle ! La cause matérielle d’une idée, c’est l’histoire ; et si vous voulez vous la péter dites l’historicité : expliquer quelque chose en fonction de l’histoire. Et Dieu sur ce coup là, il a mal au concept !

La cause historique de Dieu, ou l’historicité de l’idée de Dieu, vient du désert. Il y a 2700 ans, des juifs bourrés dans le désert commencent à dire qu’il n’y a qu’un Dieu et qu’il les a choisis. C’était sans doute une blague, mais tout le monde les a crus. 700 ans après, un autre mec pas très clair non plus prétend qu’il est le fils de Dieu et qu’il s’appelle Jésus ; et encore 600 ans après un, autre mec, qui interdira l’alcool pour que les mecs bourrés dans le désert arrêtent de raconter n’importe quoi, dit qu’un ange lui a parlé à l’oreille pour lui révéler les vraies paroles de cette blague originelle.

Pas très crédibles non, ces causes matérielles ? du coup j’ai oublié le Père Noël… mais bon Aristote me pardonnera !

Régis Vlachos
Janvier 2019

Image : Père Noël -CC0- Creative Commons