Les Fadas du monde, cet été à Martigues. Entretien avec le maire de la ville, Gaby Charroux

Martigues lance ses Fadas du Monde

• 19 juin 2019⇒10 août 2019 •
Les Fadas du monde, cet été à Martigues. Entretien avec le maire de la ville, Gaby Charroux - Zibeline

Pluridisciplinaire et gratuit, le nouvel événement propose 60 rendez-vous estivaux.

Zibeline : Comment est né le projet des Fadas du Monde ?

Gaby Charroux : L’histoire culturelle de Martigues a été marquée par de grands moments dont chacun se souvient. Né au milieu des années 70, le Festival populaire a changé le regard sur la ville avec la découverte d’artistes d’exception venus jouer sur les places et dans les rues. Puis est arrivé le beau projet du festival folklorique appelé plus tard Festival de Martigues, porté pendant 30 ans par l’association La Capouliero qui a réinventé le partage des cultures du monde avec des centaines d’habitants, accueillant pendant dix jours des artistes venus du monde entier. Les Fadas du Monde sont nés de ce double héritage et répondent à un double questionnement : comment peut-on avec l’art et la culture parler du monde d’aujourd’hui ? Et quelle forme donner à ce projet à Martigues, ville industrielle, historique et culturelle ?

Pendant tout l’hiver, élus et associations ont échangé avec les acteurs du territoire et des artistes pour imaginer ce qui n’est pas vraiment un festival et, pour nous, une nouvelle manière de co-construire des politiques culturelles. Les cultures du monde existent déjà à Martigues, ville de migration depuis un siècle. C’est avec cette richesse humaine et sociale que nous avons souhaité créer, avec ce temps estival, le plaisir et l’art de vivre ensemble. La pensée du « tout-monde » d’Édouard Glissant a accompagné chaque rencontre.

Quelles sont les grandes orientations de cette manifestation ?

Ce qui caractérise ce projet c’est son ouverture à toutes les formes artistiques populaires et de créations. C’est aussi son éthique et l’engagement des artistes à chercher des projets singuliers et innovants pour le territoire et pour ce nouveau lieu du théâtre de verdure, au bord de l’étang de Berre, pour lequel vous connaissez mon engagement pour son inscription à l’Unesco.

Avec 60 propositions dans 15 lieux, il y en aura pour toutes les sensibilités. Les Rencontres du tout-monde vont inaugurer une autre manière de penser ensemble en se posant la question : qu’est-ce qu’une ville accueillante aujourd’hui ? La cheffe étoilée Nadia Sammut va élaborer avec les habitants « le goût de Martigues ». Il y aura aussi le campement décapant de Yes we camp, du cinéma, des balades, de la danse, des arts de la rue, des expositions et des arts numériques. Et bien entendu de la musique, toutes les musiques, partout et tout le temps. Les enfants ne sont pas oubliés avec, entre autres, « les mardis à la plage ».

À travers ce nouvel événement, quelle est l’ambition culturelle de la ville de Martigues ?

C’est un projet expérimental qui s’enrichit de jour en jour, un numéro 0 dirait-on dans le monde de l’édition, un projet imaginé avec enthousiasme. Il traduit un enjeu fort pour les politiques publiques de Martigues comme celle de la gratuité. La gratuité pour partager des instants particuliers, la gratuité pour favoriser la découverte d’artistes. Une gratuité qui permet à chaque habitant, d’où qu’il vienne, de s’étonner, de prendre conscience de sa singularité, de sa créativité. Cette gratuité est implantée depuis toujours et pour tous à Martigues. Par ce nouvel évènement, l’ambition est aussi d’expérimenter avec les habitants, les visiteurs, les artistes, les associations et les élus, une autre façon de vivre, avec l’art et la culture, dans toutes nos diversités.

ENTRETIEN RÉALISÉ PAR LUDOVIC TOMAS
Juin 2019

Quelques dates

Exposition Félix Ziem, peintre de Venise
19 juin au 22 septembre Musée Ziem

Quatuor Esmé
25 juin Chapelle de l’Annonciade

Pétrole, création de Christian Sebille (GMEM)
26 juin Fort de Bouc

Moussu T e lei Jovents et Aqueles
12 juillet Théâtre de Verdure

Projection en avant-première de la version restaurée de Toni, de Jean Renoir
17 juillet Théâtre de Verdure

Rit, Nevché, Imhotep
18 juillet Théâtre de Verdure

Thomas Leleu
19 juillet Théâtre de Verdure

Kalune, Cumbia Chicharra
20 juillet Théâtre de Verdure

Requiem de Mozart, Roméo Castellucci
22 juillet Théâtre de Verdure

Bizangos, Cie Rara Woulib
25 juillet en déambulation, départ square Joliot Curie

Margaux Simone, Souad Massi, Isaya
26 juillet Théâtre de Verdure

Carte blanche à Sophie Pondjiclis
28 juillet Théâtre de Verdure

Les collectionneurs d’îles, Cie Ilotopie
30 juillet Canal Baussenque entre les deux ponts bleus

Piel Canela
10 août Théâtre de Verdure

Summer Festiv’Halles avec Louis Bertignac, Shaka Ponk, Kendji Girac, NTM et Bigflo & Oli
31 juillet au 3 août esplanade de la Halle

Fadas du monde
De juin à août
Martigues
lesfestivales.fr

Photo : Collectionneurs d’îles, Cie Ilotopie © Françoise Léger