Le point sur le mouvement social des agents départementaux de la culture dans les Bouches-du-Rhône

Lieux à la dérive et personnels en souffrance

Le point sur le mouvement social des agents départementaux de la culture dans les Bouches-du-Rhône - Zibeline

Parti d’Arles, le mouvement social des agents départementaux de la culture révèle un profond malaise dans l’institution.

Avec une grève suivie à 99% au Museon Arlaten, le 13 juin 2019 marque une journée inédite dans l’histoire de l’établissement. Un message fort envoyé par des salariés méprisés et meurtris. Pour Jean-François Gast, responsable syndical CGT au Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, c’est le signe que « pour la culture, il y a un avant et un après 2015 », année de l’arrivée à la présidence de l’institution de Martine Vassal, après la défaite de la majorité de gauche. Au musée ethnographique provençal fermé au public pour travaux depuis plusieurs années, l’équipe ne voit pas le bout du chantier et dénonce des conditions inacceptables en vue de la réouverture  : non recrutement de personnels d’accueil et technique, poste de direction toujours vacant, ingérence politique sur le contenu muséographique (lire ci-contre), absence de stratégie de communication. Quelques jours après le pic de mobilisation, la directrice départementale de la culture a assoupli son discours et confirmé ce qui se profilait : la réouverture annoncée en décembre sera décalée aux premiers mois de 2020.

Chez leurs voisins et collègues du Musée départemental Arles Antique, lui pourtant ouvert, la situation est tout aussi alarmante. Principal motif d’inquiétude : une fréquentation en chute libre, avec une perte de 40 000 visiteurs en trois ans et 3500 scolaires en moins pour le service pédagogique. Comment pourrait-il en être autrement avec la suspension, voire la suppression, de tout matériel de communication ? « Même les usagers ne sont plus informés des activités », témoigne une salariée. Grâce à leur mobilisation, les agents ont obtenu l’embauche de vacataires pour pallier le sous-effectif impactant les conditions d’accueil du public. Programmation culturelle sans cesse remise en cause et donc inexistante, restriction des moyens et de l’espace dédiés à la lecture publique…

À Marseille, le sort des Archives et bibliothèque départementales (ABD), où la fréquentation a aussi connu un net recul, n’est guère plus enviable. « Notre budget collections a baissé de 40% alors que nous sommes censés alimenter d’autres bibliothèques du département », s’indigne une agent. « Une nouvelle équipe a été nommée à la programmation événementielle avec des personnes externes alors que nous faisions cela depuis dix ans. On supprime la salle d’exposition et on installe une patinoire ! Martine Vassal rétorque que la culture n’est pas une compétence obligatoire du Département. Mais je ne savais pas que l’organisation des loisirs en était une. Les changements d’orientations de politique culturelle entre la gauche et la droite, je connaissais. Mais là nous subissons une pression psychologique avec des méthodes de management de cow-boy », témoigne une autre. Ce qui est certain, c’est que l’interventionnisme politique de la collectivité ne respecte en aucune sorte le Manifeste de l’Unesco pour la bibliothèque publique : « Les collections et les services ne doivent être soumis ni à une forme quelconque de censure idéologique, politique ou religieuse, ni à des pressions commerciales », indique ce document de référence adopté en 1994 à Paris. Une question subsiste : pourquoi plutôt que de valoriser un patrimoine exceptionnel, l’organisme de tutelle semble, à l’inverse, organiser l’invisibilité de ses établissements culturels ? « La culture a toujours été un outil idéologique », avance Bruno Bidet, syndicaliste FSU.

LUDOVIC TOMAS
Juillet 2019

Lire ici notre article sur le système d’asservissement du Conseil départemental 13, ainsi que notre interview de Stéphane Krasniewski, directeur du festival Les Suds, à Arles, frappé par les baisses de subventions.

Photo : Pique nique des agents de la culture du CD 13 -c- A.F.