Exposition consacrée au graphiste Marcel Jacno à la Maison Jean Vilar d'Avignon

L’esprit de la lettre

• 18 mai 2019⇒24 juillet 2019 •
Exposition consacrée au graphiste Marcel Jacno à la Maison Jean Vilar d'Avignon - Zibeline

La Maison Jean Vilar propose une exposition consacrée à Marcel Jacno, graphiste hors pair du TNP et du Festival d’Avignon. Petit retour sur cet artiste atypique en compagnie du commissaire de l’exposition, Jean-Pierre Moulères

Zibeline : Jacno, un homme que l’on connaît tous sans le connaître ?

Jean-Pierre Moulères : Ses œuvres sont en effet plus célèbres que son nom ! Il a redessiné le paquet de Gauloises avec son casque en 1936, mais aussi les logos des cigares Voltigeur, Entracte… Il a travaillé pour les parfums Guerlain, Revillon, les cosmétiques Harriet Hubbard Ayer, les nylons Nylfrance, les vins Primior, les cognacs Courvoisier, les alcools Cinzano qui lui doivent leur Z… D’ailleurs il signe tout, jusqu’à ses esquisses. L’exposition retrace le travail minutieux, patient, précis, de cet homme qui garde tout, si bien que l’on a une documentation considérable. Elle nous permet de découvrir un homme méconnu et familier qui a laissé ses traces un peu partout, dans nos poches, sur les murs des villes, de nos salles de bain… On le retrouve aussi dans l’édition, on lui doit la couverture aux filets verts de Bonjour tristesse de Sagan, les jaquettes de Julliard, Denoël, Pierre Horay, Hachette…

Vous dites « un homme de caractères » …

Oui, il y a plusieurs Jacno, et les jeux de mots sont nombreux pour l’évoquer ! Il est amoureux des alphabets, en crée de différents pour chaque projet qu’il mène : « réclames » de magazines (Chanel, Lip…), programmes de cinéma, de théâtre… Il invente des polices de caractères, le FILM et le SCRIBE pour les fonderies Deberny et Peignot, il crée un alphabet pour les éditions Quillet… « Homme de caractères » donc, mais aussi « homme qui s’affiche », « homme qui s’emballe », « homme à la page » … Il effectue tous ses croquis, ses essais, à la main, use de collages, de bromure, de maquettes, multiplie les essais de dessin, de construction, en laissant transparaître dans le produit fini une spontanéité vive, un élan inspiré, gommant avec élégance tout le travail effectué en amont, le rendant invisible. Il a aussi mis en page de nombreux ouvrages, comme La Bible du Club bibliophile de France, de nombreuses revues de théâtre, d’éditions. Celle de l’Arche en particulier. Son travail est celui d’un artisan et d’un artiste, qui sait accorder avec la même intelligence son art à tous les sujets. On peut le trouver paradoxal dans cet éclectisme. Son art d’une fine exigence, dans la lignée du Bauhaus, est un art populaire, du quotidien. Une puissante réflexion sous-tend l’ensemble, il publie en 1977 un livre théorique Anatomie de la lettre auquel il réfléchit depuis son incarcération à Dora puis Ellrich en 1944. Et passe sa thèse en 1981 sur le sujet à la Sorbonne, il a alors 77 ans !

Son graphisme engendre des légendes…

Il est sans conteste l’artisan de la mythologie du TNP. Il en conçoit, en accord avec Jean Vilar, l’ensemble de l’identité visuelle, dès 1951 où il dessine l’affiche du théâtre. Ses affiches théâtrales pour le TNP et le Festival d’Avignon sont immédiatement reconnaissables, avec leurs aplats, bleu, blanc, rouge, leur graphie inspirée du style de la Révolution française, célébrant la « révolution théâtrale » de Jean Vilar. Il est ainsi le précurseur de ce que l’on nomme aujourd’hui l’identité visuelle, estampillant documents et objets du TNP de son célère caractère d’imprimerie « Chaillot », reprenant la technique du pochoir. Il donne aussi au Festival d’Avignon ses trois clés de légende.

Et comment exposez-vous cette richesse et cette diversité ?

L’exposition suit le parcours de Jacno. J’essaie de faire comprendre le mécanisme de ses créations, de le rendre sensible et accessible à tous, avec simplicité. Il faut que même, et surtout, les enfants y trouvent leur compte !

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2019

Signé JACNO, un graphisme brut pour un théâtre populaire
18 mai au 24 juillet
Maison Jean Vilar, Avignon

Photo : Affiches de Jacno -c- M.C.


Maison Jean Vilar
8 rue de Mons
84000 Avignon
04 90 86 59 64
www.maisonjeanvilar.org