Avec qui Emmanuel Macron va-t-il gouverner ?

Les législatives dans le Sud-est

Avec qui Emmanuel Macron va-t-il gouverner ? - Zibeline

Ce tableau est élaboré à partir des résultats au premier tour des 4 premiers candidats, dans les 57 circonscriptions des 8 départements du Sud-est.

Les cases grisées indiquent celui qui arriverait en tête ; les résultats en rouge ceux qui ne seraient pas présents au second tour en cas d’abstention à 30% ; les résultats soulignés sont ceux des seconds après le Front national, qui pourraient donc bénéficier d’un éventuel « Front républicain » autour de leur candidature.

Le premier constat est que le Parti Socialiste est totalement absent, en 5e position au mieux dans toutes les circonscriptions. L’autre constat est qu’Emmanuel Macron n’est en tête que dans deux circonscriptions, et second dans trois autres, ce qui risque de rendre très difficile l’idée d’une majorité présidentielle au parlement. La troisième, étonnante, est l’incroyable disparité du territoire, et les écarts importants entre les circonscriptions, parfois dans une même ville. Reflet des inégalités territoriales ?

Mais le plus préoccupant est que 39 circonscriptions sur 57 mettraient le Front national en tête au premier tour : un véritable raz de marée. À relativiser cependant : il n’obtient nulle part la majorité absolue, contrairement aux municipales ou aux départementales, et toute alliance de tous contre lui pourrait, partout, l’emporter.

Reste de nombreuses inconnues : le vote pour les Républicains sera-t-il plus important dans un scrutin qui n’aura pas François Fillon et ses affaires comme poulain ? L’effet Mélenchon persistera-t-il au-delà des présidentielles ? Sous quelle étiquette se présenteront les députés socialistes sortants ? Un front républicain pourra-t-il se faire dans les circonscriptions, nombreuses, où les Insoumis peuvent-être les meilleurs candidats contre le FN ? Ceux-ci parviendront-ils à des accords avec le PC et EELV ?

La plongée dans l’inconnu ne fait que commencer. Un Président en France n’a pas besoin de majorité absolue, il lui suffit qu’aucune coalition ne puisse se faire contre son gouvernement. Mais avec qui va-t-il donc gouverner ?

AGNES FRESCHEL
Mai 2017