Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Les cheminots de la ligne Nice-Vintimille refusent de fliquer les migrants

« Les cheminots sont coriaces »

Les cheminots de la ligne Nice-Vintimille refusent de fliquer les migrants - Zibeline

Sur la ligne Nice-Vintimille, les autorités demandent aux agents SNCF d’accomplir des missions de police et de signaler la présence de migrants dans les trains. La grande majorité s’y refuse. Explications avec Najim Abdelkader, représentant CGT-Cheminots dans les Alpes-Maritimes.

« En tant qu’agents SNCF, nous ne vérifions pas les papiers d’une personne qui a son titre de transport. Pourtant, à chaque voyage, entre Vintimille et Nice, des CRS nous demandent si nous avons vu des migrants. Or, nous n’avons pas à cogérer le flux migratoire. Et la plupart du temps, ces personnes ont un billet en règle. Parfois, il peut y avoir des tensions avec la police, mais les cheminots sont coriaces, on ne se laisse pas impressionner. 90% des agents refusent de participer à cette chasse aux sorcières. En revanche, la direction est très ambiguë. Depuis six mois, une note de service nous oblige à ramener en Italie des personnes expulsées, sans qu’elles aient leur billet. S’il leur arrive quoi que ce soit lors du voyage, c’est le contrôleur qui sera fautif. On est mis devant le fait accompli. Les CRS font monter les gens à bord, puis les laissent à notre responsabilité. En théorie, nous avons obligation de ramener quelqu’un qui est venu en train. Mais rien ne nous garantit que c’est le cas de tous ceux que la police nous contraint de transporter quotidiennement. C’est très difficile pour nous, d’autant plus que nous observons les délits de faciès que commettent les policiers. Seules les personnes qui n’ont pas la couleur de peau adéquate sont contrôlées. J’en ai moi-même été victime : un jour que je circulais simplement sur la ligne avec un groupe, je suis le seul dont les policiers ont vérifié l’identité. »

Propos recueillis par JAN-CYRIL SALEMI
Mars 2017

Photo : Gare de Nice Riquier -cc- Clicsouris – Creative Commons Wikimedia