Les artistes privés de la possibilité de travailler. Tribune.

Le pire est-il certain ?Vu par Zibeline

Fallait-il un couvre-feu ? Faut-il aujourd’hui nous « reconfiner » et renoncer à toute activité culturelle, à tout rapport direct à l’art, sinon à travers ses avatars numériques ? Nous vivons des temps inédits, qui nous ont imposé un autre rythme, d’autres relations, et ont considérablement réduit nos horizons. Nous ne pouvons plus voyager, découvrir, rester en contact avec la nature, serrer dans nos bras ceux que nous aimons, et faire d’autres rencontres, celles qui nous donnaient, autrefois, le sentiment d’être en vie. Cela aujourd’hui nous atteint et nous manque, cruellement. Nous sommes sans [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous