Les Marseillais demandent au Maire une réelle action contre la pollution de l'air

Le bon air de Marseille

• 27 janvier 2017 •
Les Marseillais demandent au Maire une réelle action contre la pollution de l'air - Zibeline

Lors de ses voeux à la presse le 16 janvier dernier, le Maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a affirmé que l’air de sa ville reste pur, « parce que le mistral dégage la pollution ». Une boutade certainement, mais qui irrite encore plus la gorge des marseillais, couramment asphyxiés par les particules fines…

Le 27 janvier, sur la passerelle située au dessus de l’une des artères les plus engorgées de voitures de la cité phocéenne, le Cours Lieutaud, rendez-vous est donné à 11h30 pour une Action / Conférence de presse, à l’invitation du collectif Marseille en commun. Le slogan : « Stop pollution, nous ne voulons plus mourir de respirer » pourrait sembler mélodramatique, si l’on n’avait confirmation jour après jour aux urgences de nos hôpitaux des conséquences sur la santé de l’altération de la qualité de l’air. Le sujet -recrudescence de cas d’asthme, bronchites chroniques, allergies, cancers des voies respiratoires- sera d’ailleurs étudié lors du 21e Congrès de Pneumologie qui se tient du 27 au 29 janvier au Parc Chanot.

Une pétition commence à circuler sur change.org, demandant à celui qui est aussi Président de la Métropole Aix-Marseille Provence d’agir enfin sérieusement contre ce problème.

Lors des mêmes vœux, il a évoqué le futur « plan mobilité » de la Métropole comme une priorité ? Tant mieux ! Le collectif dessine des propositions concrètes, pour « remettre la voiture à sa place » : développer les transports en commun, réguler le stationnement, s’inspirer des politiques efficaces mises en place dans d’autres collectivités, instaurer des limitations de vitesse, ne plus investir dans le routier, encourager les déplacements doux… Et lancer un plan de lutte contre la pollution des énormes navires qui mouillent dans le Port de Marseille.

Pour constater par vous même les niveaux de pollution autour de chez vous ou sur votre lieu de travail, n’hésitez pas à visiter le site d’Air PACA, doté d’outils simples et efficaces : il suffit de rentrer son code postal, et vous trouverez détaillés les taux, composition, et origine des polluants. On y constate que sur la commune de Marseille, 68% des émissions d’oxydes d’azotes émanent du transport routier, 48% du monoxyde de carbone, 30% des particules fines, etc, etc.

Renseignez-vous, monsieur Gaudin !

GAËLLE CLOAREC
Janvier 2017

Photo : -cc- Poeloq

Ci-dessous, un trait d’humour très marseillais, qui date déjà de quelques années, comme quoi la problématique n’est pas nouvelle… et une image vaut souvent mieux qu’un long discours.

Passerellle-du-Cours-Lieutaud-c-XDR

Passerelle du Cours Lieutaud -c- XDR