Entretien avec Ousmane Condé, membre de la Convention citoyenne pour le climat, et Charlène Fleury, porte-parole de la mobilisation Marchons sur les aéroports à Marseille

L’avion, on en discute ?Vu par Zibeline

Entretien avec Ousmane Condé, membre de la Convention citoyenne pour le climat, et Charlène Fleury, porte-parole de la mobilisation Marchons sur les aéroports à Marseille - Zibeline

Le 3 octobre 2020, l’aéroport Marseille-Provence a connu un envol d’avions… en papier, lancés par plusieurs organisations de défense de l’environnement. Les voyageurs pouvaient y lire une invitation à donner leur avis sur le projet d’extension de l’aéroport, en participant à une concertation publique. Les activistes d’Alternatiba, ANVCop21, Greenpeace et Extinction Rebellion ont déployé des banderoles pour dénoncer l’usage de l’avion, mode de transport ultra-énergivore et polluant. Ils avaient invité à s’exprimer sur ce sujet Ousmane Condé, l’un des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, constituée il y a un an à la demande du gouvernement, afin de formuler des propositions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. C’était sa première participation à une manifestation de ce type, et il a accepté de répondre à nos questions sur la WebradioZibeline. Dans la foulée de son témoignage, nous avons tendu le micro à Charlène Fleury, porte-parole des structures organisatrices, afin qu’elle précise leurs revendications.
GAËLLE CLOAREC
Octobre 2020

Pour participer à la concertation publique :
https://www.registre-numerique.fr/coeur-aeroport-marseille-provence
Suivre le travail de l’association Les 150 :
https://www.les150.fr/
Le hashtag générique lors de la mobilisation Marchons sur les aéroports : #avionsaterre
Extraits musicaux : Des lignes, des lignes -c- Keru
Photo : Charlène Fleury et Ousmane Condé -c- G.C. (merci à la rédaction de La Provence Vitrolles pour nous avoir accueillis dans ses locaux)