Playtime Project remet au goût du jour le nomadisme et ses habitats atypiques avec sa caravane pliante de 1977

La culture a son Playmobil

Playtime Project remet au goût du jour le nomadisme et ses habitats atypiques avec sa caravane pliante de 1977 - Zibeline

On pourrait croire que la Playtime Box est née durant le confinement, ce qui n’est ni tout à fait exact ni tout à fait faux ! C’est juste que le projet en germe depuis quatre ans a été réactivé à l’aune de la crise sanitaire par Julie Mège et Hélène Girault issues respectivement du monde de la culture et de l’évènementiel. Grâce à leur association Playtime Project spécialisée dans l’organisation d’expositions et de concerts, elles ont décidé de s’associer à des structures culturelles, institutionnelles ou autres autour de l’idée de la rencontre et du voyage. Il ne leur manquait plus que « l’outil » indispensable à la programmation de petites formes dans de petits espaces : c’est chose faite depuis cet automne avec l’acquisition d’une caravane vintage « entièrement rénovée, repensée et réaménagée en un espace d’exposition et d’expérimentation mobile ». Une version idéale, selon Julie Mège, « qui se prête à des formes artistiques et des configurations scéniques différentes » tels des expositions de peinture, de photographie, des installations plastique, numérique ou sonore, des concerts expérimentaux. Voire des séances cinéma, si le projet avec la MJC Picaud de Cannesse confirme, de sélectionner des films courts à projeter sur la façade de la caravane lors de soirées intimistes. Une capsule visuelle et sonore

Dès l’origine de la Playtime Box, l’association a obtenu le soutien de la Ville de Cannes, déjà partenaire sur des actions antérieures, la Ville de Mouans-Sartoux, et espère étendre sa visibilité à tout le département, et au-delà… En additionnant leurs fonds propres, les aides aux projets et les contrats de cession avec les communes, l’association met un point d’honneur à rémunérer les artistes. Sans compter le partenariat avec les sociétés Kellook et Stamp Publicité qui ont œuvré à la rénovation, l’aménagement, la conception et la décoration de la caravane. Comme si un vaste mouvement euphorique s’était répandu autour du tandem qui avait plus que tout « envie d’être autonome et libre pour mener à bien des projets artistiques ».

Pour l’heure, le principe du dedans-dehors est à l’œuvre : la caravane est partie à la rencontre des lycéens de Cannes avec, dans son espace « confiné », les œuvres du photographe français Pep Karsten qui accompagne son exposition Rise d’un mix de 90 minutes à la manière d’une bande originale de film*. Parallèlement aux projets étroitement liés à l’Éducation nationale, elles ont pour objectif d’investir l’espace public urbain ou rural en s’appuyant sur les forces vives des villes et des communes : un musée, un lieu patrimonial, un festival… Amener la culture dans des territoires moins accessibles est leur leitmotiv, de préférence sur le mode des saltimbanques. Partant de ce constat, elles ont œuvré pour « avoir un espace multi forme, adaptable à tous les espaces et tous les environnements, pour créer, sur un territoire, quoiqu’il se passe », et quand il ne se passe plus rien comme depuis le 17 mars 2020, la Playtime Box tombe à pic. « C’est génial pour nous, les structures et les artistes » s’enthousiasme Julie Mège qui, cela ne s’invente pas, a grandi dans un camping !

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Avril 2021

* Exposition proposée en partenariat avec la Ville de Cannes et la Direction de la culture dans le cadre du 100 % EAC.

Playtime Project
06 24 61 64 65 / 06 14 59 17 53
playtimeproject.com

Photo : © Playtime Project