Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

L'indépendance des médias, rempart contre le totalitarisme

Entre presse et propagande

• 24 mars 2015 •
L'indépendance des médias, rempart contre le totalitarisme - Zibeline

Dans le cadre du cycle Mémoire pour demain, la Maison de la Région PACA a accueilli une soirée intitulée La presse dans la montée des périls. Qui a commencé par un film, avec des extraits terrifiants de radio Mille Collines au Rwanda : appel au meurtre des Inyenzi, les «cafards», les Tutsis… Le poids d’un média, sa responsabilité dans l’expansion du massacre. Voilà qui fait froid dans le dos, évoquant les périodes de haine sans frein à quiconque les a vécues, sur quelque continent que ce soit. Certains glissements se font insidieusement : on commence par communiquer au lieu d’informer, et on finit par diffuser de la propagande. Bernard Mossé du Camp des Milles l’a rappelé : «Dans toute société il y a des stéréotypes, des préjugés, des tensions en temps normal régulées. Les moments de crise peuvent amener la désignation d’un bouc émissaire responsable du malheur ambiant.» Lorsque les médias servent de caisse de résonance à l’idéologie dominante, ils en arrivent à utiliser le langage pour déshumaniser l’autre, rendre la victime responsable de la situation. Et c’est parfois tout un système de manipulation qui se met en place. «C’est ainsi que Goebbels, dans l’Allemagne nazie, était chargé à la fois de la propagande et de l’éducation.» Écho chez Jean Kehayan : «aujourd’hui encore les petits arméniens apprennent à l’école en Turquie que leur peuple est responsable du génocide.»

Pour Odile Chenevez, ancienne responsable du Clemi Aix-Marseille (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information), culpabiliser en pensant que les terroristes d’aujourd’hui sont les élèves d’hier est un peu trop simpliste : «Il ne faut pas faire porter à l’école plus qu’elle ne peut porter. Mais former les citoyens les moins manipulables possibles, cela devrait être possible en liant esprit critique et liberté d’expression. Aujourd’hui tout passe par Internet et les réseaux sociaux, il faut absolument s’y intéresser.»

Alain Lhote, avocat du MRAP et de SOS Racisme, évoquait quant à lui le projet de loi de prévention et de répression du terrorisme… qui pourrait facilement dériver vers une surveillance liberticide des populations. «Aux armes juridiques citoyens ! Les outils existent pour se défendre, vous pouvez les utiliser.» Selon Colette Giacomi, modératrice du débat, être citoyen c’est aussi s’abonner aux journaux, pour en soutenir le pluralisme. La carte de presse fête cette année ses 80 ans : elle implique des devoirs, recoupement, vérification des informations avant diffusion, protection des sources, un professionnalisme, une déontologie. Comme le soulignait un journaliste de La Provence, Frédéric Guilledoux, après-guerre la presse papier a très vite glissé vers le privé, contrairement à l’audiovisuel qui est longtemps revenu au secteur public. «C’était intéressant car cela contrebalançait la parole d’État, mais situait d’emblée les médias dans le capitalisme. La bonne santé économique est la première condition de l’indépendance d’un organe. Comment parler de liberté de la presse si elle s’autocensure face aux annonceurs publicitaires ?»

Au vu rétrospectivement de tout ce qui a conduit aux génocides (lire ici), le rôle majeur des médias est à prendre en compte aujourd’hui. C’est toujours au moment où ils ont été fragilisés, instrumentalisés, que la bascule s’est faite en faveur des tortionnaires. Pour les lecteurs, les journalistes, les patrons de presse, les pouvoirs publics, les laisser se dégrader, accepter de vivre dans un monde sans presse indépendante digne de ce nom, c’est faire sauter l’un des verrous les plus importants qui nous protège des totalitarismes.

GAËLLE CLOAREC
Avril 2015

Cette conférence-débat s’est tenue le 24 mars dans l’auditorium de la Maison de la Région Paca, Marseille

Illustration : Page 3 du journal Le Courrier de L’Air du 24 juin 1943


Maison de la Région PACA
61 La Canebière
13001 Marseille
04 91 57 57 50
http://www.regionpaca.fr/