Le projet Démos adopté par l’Orchestre National Avignon-Provence et sa chef, Debora Waldman

Démos en AvignonVu par Zibeline

Le projet Démos adopté par l’Orchestre National Avignon-Provence et sa chef, Debora Waldman - Zibeline

L’Orchestre National Avignon-Provence rejoint cette année les quelques cinquante orchestres en France qui participent au projet Démos et ce pour une durée de trois ans.

« Démos », (δῆμος en grec ancien), signifie le dème, puis le peuple, celui sur lequel se forgea le terme démocratie. Le projet Démos, Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale initié par la Cité de la musique de Paris et relayé par la Philharmonie de Paris, apporte sa contribution à la démocratisation de la culture en s’adressant à des enfants de 7 à 12 ans habitant dans des quartiers qui relèvent de la politique de la ville (QPV) et dans des zones de revitalisation rurale (ZRR) par la pratique musicale en orchestre.

Soutenu par les ministères de la Culture, de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, le ministère des Outre-mer et les caisses d’allocations familiales, le projet, parrainé par Lilian Thuram et sa Fondation Éducation contre le racisme et la pianiste Khatia Buniatishvili, est aussi financé par les collectivités qui accueillent le dispositif, communes, agglomérations, départements, régions, mais aussi par des mécènes (entreprises, fondations, donateurs particuliers). Depuis le 8 novembre, la Philharmonie a lancé une campagne de mécénat participatif afin d’accompagner le développement de Démos : il faut compter 265 000 € de budget global par orchestre et par an.

Un dispositif pédagogique ambitieux

Chaque enfant se voit confier un instrument de musique (violon, alto, violoncelle, contrebasse, trompette, trombone, euphonium, flûte, clarinette, basson) pendant trois ans (instruments qu’ils pourront garder s’ils continuent à pratiquer), suit des cours hebdomadaires, retrouve régulièrement les autres enfants de sa région pour une répétition en orchestre. Pariant sur une pédagogie collective et un accompagnement individuel, Démos apporte non seulement aux enfants la capacité d’une pratique et d’un éveil à une culture dont ils ne bénéficient pas forcément, mais leur apprend aussi la nécessité d’écouter l’autre, de lier son travail à une démarche collective, d’en apprendre la responsabilité, de gagner en confiance et en estime de soi, de développer ses facultés d’attention, autant de qualités qui leur seront essentielles dans tous les autres apprentissages et dans leur vie sociale. Le succès de l’entreprise est mesurable : aujourd’hui, 50% des enfants continuent la pratique d’un instrument à la suite du programme.

Debora Waldman, cheffe de l’Orchestre National Avignon-Provence, est fortement impliquée dans ces actions et en est la directrice musicale. Chacun des six groupes de quinze enfants est accompagné par un acteur social et parrainé par un binôme de solistes de l’Orchestre. Deux ateliers de pratique hebdomadaire en temps scolaire et périscolaire conduiront à un concert annuel.

Formation continue des intervenants, travail étroit entre acteurs culturels et sociaux, coordination entre la Cité éducative d’Avignon, l’Orchestre National Avignon-Provence, les centres socio-culturels des quartiers politiques de la ville, soutien du Fonds de dotation Mommessin-Berger, en direction de six écoles situées en zone REP+, tout se conjugue pour inviter les familles à s’impliquer dans l’expérience musicale des enfants et à s’approprier les institutions musicales que sont l’Orchestre, l’Opéra, le Conservatoire qui leur semblent trop souvent encore hors de portée, voire interdits…

MARYVONNE COLOMBANI
Novembre 2021

Photographie : Philharmonie, Demos, Concert de fin d’année, Orchestre de Strasbourg 2020-2021 © Nicolas Lascourrèges