Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

L'Étang Nouveau veut que la Durance retrouve son lit

De la terre à la mer

L'Étang Nouveau veut que la Durance retrouve son lit - Zibeline

L’Étang de Berre, nœud gordien d’une problématique de l’eau qui suit le parcours de la Durance, de sa source au littoral marin.

Le 14 octobre dernier, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées aux abord de la centrale hydroélectrique EDF de Saint-Chamas (13), pour protester contre le rejet de boues noires qui a souillé l’Étang de Berre durant l’été. Une manifestation organisée par l’association L’Étang Nouveau, qui déplore une mortalité accrue des poissons et des coquillages. Constat dressé notamment par le chercheur Henry Augier, ancien Directeur du laboratoire de biologie marine fondamentale et appliquée et du Centre d’Études, de Recherches et d’Informations sur la Mer (CERIMER) à la Faculté des Sciences de Marseille : « Ce déversement scandaleux arrive justement dans une phase de réhabilitation de l’Étang, marquée par un début d’accroissement de la biodiversité et de régénération naturelle des prairies à zostères ». L’écosystème du plus grand étang salé d’Europe est en effet extrêmement fragile, même si les rejets d’eau douce chargée en sédiments, qui asphyxient le milieu salin, ont été amoindris ces dernières années1. « Il a fallu passer par l’Europe pour obtenir ce résultat, explique René Benedetto, président de L’Étang Nouveau, au terme d’un combat initié par la Coordination des Pêcheurs en 1997 ». Problème : la diminution des déversements reste insuffisante, d’autant que le changement climatique complique la donne, en amplifiant la dégradation du milieu aquatique.

Parcours de la Durance

René Benedetto élargit la question pour prendre en compte toute la problématique de l’eau en Région Paca, irriguée principalement par la Durance et son affluent majeur, le Verdon. L’association qu’il représente milite pour que la rivière retrouve son cours naturel, perdu après le vote en 1955 d’une loi pour l’aménagement de l’ensemble Durance-Verdon, ayant entraîné la construction de nombreux barrages, centrales hydroélectriques, et surtout du canal EDF, long de plusieurs centaines de kilomètres, qui achemine la plus grande partie des eaux de la Durance de Serre-Ponçon à Berre. Un choix des pouvoirs publics aux conséquences dommageables selon René Benedetto. « 1 200 millions de m3 d’eau douce sont rejetés par an dans l’étang, soit quatre fois la consommation des 5 millions d’habitants de la Région Paca. Un gaspillage qui ne bénéficie pas aux écosystèmes. » De plus, les sédiments charriés par la rivière jusqu’au Rhône alimentaient auparavant le littoral méditerranéen. Depuis la « domestication » du circuit, l’érosion fait des ravages, de la Camargue aux Pyrénées Orientales.

Les militants de L’Étang Nouveau constatent une montée en puissance des préoccupations écologiques sur la zone de l’Étang de Berre, notamment suite à l’épisode estival des boues noires qui a « réveillé les consciences ». Mais ils déplorent le manque de mobilisation le long de la Durance. En cause d’après eux, les profits considérables des entreprises du bâtiment, principalement Lafarge, qui exploitent sable et graviers prélevés sur le lit de la rivière, et l’aménagement illégal des rives par les élus locaux2. Pourtant, selon René Benedetto, des solutions existent qui permettraient de lui restituer son cours naturel : un système de pompage-turbinage dit STEP (pour Station de Transfert de l’Énergie par Pompage) pourrait faire remonter l’eau aux heures creuses, avec un bénéfice énergétique majeur3.

Contactés pour connaître l’avis de leurs experts, ni l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, ni la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL Paca) n’ont répondu à Zibeline sur la faisabilité d’un retour de la Durance dans son lit.

GAËLLE CLOAREC
Novembre 2018

1 La Cour européenne de justice a condamné la France en 2004, pour ne pas avoir adopté des mesures appropriées pour lutter contre la pollution massive et prolongée de l’Étang de Berre.

2 Un aménagement qui devrait être encadré par des textes de loi relatifs à la compétence GEMAPI (http://www.rhone-mediterranee.eaufrance.fr/gestion/locale/gemapi/loi-decrets.php).

3 En août 2002, la Mission Interministérielle Durance avait conclu dans son rapport que ce dispositif méritait un examen approfondi (ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/074000057.pdf).

Photos : Centrale EDF de Saint-Chamas-c-XDR et Bords de Durance. Gravière sur la commune de Cheval-Blanc (84) -c-Geneviève Barrillon