Qu'attendent-ils d'une politique culturelle régionale ? La réponse de Françoise Adamsbaum (4/10)

Consolider l’effort

Qu'attendent-ils d'une politique culturelle régionale ? La réponse de Françoise Adamsbaum (4/10)  - Zibeline

par Françoise Adamsbaum (Directrice du MIAM, Sète)

Notre partenaire de base, c’est la Ville, avec le maire François Commeinhes qui est extrêmement fidèle, et dont la subvention est la plus grande partie de celles que nous recevons. S’agissant de la Région, elle a été frileuse pendant tout un temps, et il y a eu un vrai changement à l’arrivée de Carole Delga. Depuis 2018 on a une subvention qui a permis au MIAM de m’embaucher, c’est-à-dire que le musée a pu avoir une direction, ce qui était essentiel, pour structurer le projet et travailler de manière beaucoup plus professionnelle. La Drac, c’est plus ténu, et heureusement on a des mécènes privés. Donc ce qu’on attend de la Région, sachant que Carole Delga est un vrai soutien, elle adore notre projet, c’est que la subvention va encore se renforcer, toujours dans le but de consolider le MIAM, qui existe maintenant depuis 20 ans. Surtout avec le projet du Grand MIAM en ligne de mire. C’est très ambitieux, et on aura besoin de subventions importantes [dans le cadre de la rénovation des Chais du Moulins, dont le musée délocalisé occupera une large partie ; architecte : Rudy Ricciotti, ndlr] !

Propos recueillis par ANNA  ZISMAN
Avril 2021

Photo : Françoise Adamsbaum © A. Adamsbaum



Qu’attendent-ils d’une politique culturelle régionale ? Une question posée par Zibeline à dix acteurs culturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur, à l’approche des élections régionales.

Ci-dessous, les réponses de :
Eloïse Mercier
Yohanne Lamoulère
Germana Civera
Laurent Eyraud-Chaume
Olivier Py
Fred Jumel
Manu Théron
Benoît Arnulf
Béla Czuppon