Inspirés par le botaniste Akira Miyawaki, les Semouraïs plantent des forêts urbaines à Marseille

C’est en semant qu’on devient SemouraïVu par Zibeline

Planter des micro-forêts en ville pour rafraîchir, dépolluer et encourager la biodiversité : des expériences menées à Marseille. Sous les frondaisons des grands pins de la Campagne Pastré à Marseille, un longiligne breton s'avance. Mickaël Grégoire s'est installé il y a dix ans en Provence, après un parcours digne d'un humaniste de la Renaissance : ingénieur, il a aussi un DEA de physique, une licence de sociologie, une autre de lettres... « J'ai commencé par les sciences par prédisposition pour la logique mathématique, explique-t-il, et par pression sociale, mais j'ai cherché [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous