Reportage à Beausoleil, frontière populaire de Monaco

Beausoleil, habitat et jardins

• 11 décembre 2015⇒12 décembre 2015 •
Reportage à Beausoleil, frontière populaire de Monaco - Zibeline

« Beausoleil, habitat et jardins, à la recherche du patrimoine« , c’est un colloque-séminaire, et des ballades patrimoniales, qui vont clôturer ces vendredi 11 et samedi 12 décembre 2015 la 3ème biennale Histoire Mémoire Immigrations Territoires qui a rassemblé depuis septembre dernier plus d’une centaine de manifestations sur l’ensemble des départements de la région Provence Alpes Côte d’Azur.

Beausoleil est une ville de 15 000 habitants, créée en 1904 à la frontière franco-monégasque, disposée en amphithéâtre au dessus de la ville de Monaco, dont elle n’est séparée que par une rue. Une ville qui accueille depuis la fin du 19ème siècle, et encore aujourd’hui, toute une main d’oeuvre immigrée, venue d’abord construire Monaco, puis y travailler. Bidonville, spéculation immobilière, et têtes couronnées en villégiature se sont croisés à Beausoleil, et ont laissé des traces, que l’on retrouve  notamment dans l’habitat et les jardins de la ville. Des traces qui s’effacent et qui s’oublient peu à peu, et que la ville a décidé d’identifier, de valoriser et de transmettre, notamment à travers le projet du Domaine Charlot.

Sur WRZ une émission spéciale consacrée à ce travail autour de l’habitat et des jardins de Beausoleil, imaginée en partenariat avec ACT (Approches Cultures et Territoires) qui coordonne la Biennale HMIT.

Avec Carole Laffont, Gérard Spinelli, Fanny Rogolini, Pascal, Catherina, et Miora – formateur et stagiaires du centre de formation Tetraccord, Catherine Veran, Mme Argenta, et Nadine Brod.

Par Marc Voiry

Décembre 2015

Photo: Beausoleil -c- G.Cloarec