Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Qu'est-ce qui mobilise historiens, passionnés et citoyens autour de Beausoleil, qui jouxte Monaco ?

Au soleil

• 27 novembre 2015⇒12 décembre 2015 •
Qu'est-ce qui mobilise historiens, passionnés et citoyens autour de Beausoleil, qui jouxte Monaco ? - Zibeline

La commune de Beausoleil, à l’occasion de la 3e Biennale du Réseau Histoire Mémoire Immigrations des Territoires, a organisé du 27 novembre au 12 décembre une manifestation intitulée Beausoleil, habitat et jardins – À la recherche du patrimoine, incluant un colloque, des expositions et des balades patrimoniales. Qu’est-ce qui mobilise ainsi historiens, passionnés et citoyens autour d’une ville construite entre le XIXe et le XXe siècle aux abords de la Principauté de Monaco ? Son identité très particulière, sans aucun doute : bâtie par des ouvriers italiens, elle accueille de décennie en décennie plusieurs vagues d’immigration, et le cosmopolitisme de sa population a laissé de multiples traces dans un espace étroitement circonscrit (3 km2 de superficie, sur un amphithéâtre naturel). L’urbanisme de Beausoleil reflète son histoire : s’y côtoient un habitat populaire, des architectures Belle Epoque ornées de frises somptueuses, un Palace, le Riviera, conçu initialement pour recevoir l’aristocratie attirée par les casinos, et la tour Odéon, excroissance bleue abritant l’appartement le plus cher au monde, penthouse de 3600 m2

Les amoureux des jardins y trouvent aussi leur compte : bénéficiant d’un microclimat exceptionnel, le territoire regorge d’espèces importées au fil du temps par les diverses populations immigrées, dont un nombre impressionnant d’agrumes. La centaine de jardins que compte la municipalité sont protégés, et inscrits au PLU. En projet, l’aménagement d’une parcelle de belle taille préemptée par la Ville : le Domaine Charlot pourrait accueillir un jardin ethnobotanique, en attendant la réhabilitation du bâtiment principal, consacré à des projets culturels. Face à sa puissante voisine, Monaco, les Beausoleillois ont tout intérêt à entretenir une forte identité : pas seulement le patrimoine dit «savant», mais aussi les atouts que constituent 100 ans d’histoire populaire. Y compris celle du bidonville du Tonkin, où vécut une partie de son enfance le poète Armand Gatti.

GAËLLE CLOAREC
Décembre 2015

Retrouvez notre reportage audio consacré à Beausoleil sur notre webradio.

La-Tour-Odéon-c-Gaëlle-Cloarec

Photos : Jardin de Beausoleil et Tour Odéon G.C.