6Mic, la nouvelle salle de concert du pays d'Aix, ouvre ses portes le 6 mars

À Aix-en-Provence, 6Mic promet bonnes ondes et secousses musicales

• 6 mars 2020 •
6Mic, la nouvelle salle de concert du pays d'Aix, ouvre ses portes le 6 mars - Zibeline

Nouveau temple des musiques actuelles, le « rocher » dispose d’équipements de pointe. Dédié à la diffusion et à l’accompagnement d’artistes, il consacrera une large part aux talents du territoire.

Avec sa coque en béton propulsé, pensé comme un drapé minéral recouvrant l’ensemble de l’édifice, elle aurait presque des airs de Sainte-Victoire. Les plus narquois penchent plutôt pour le rocher des singes du zoo de Vincennes. Espérée depuis une vingtaine d’années, 6Mic, la nouvelle salle de musiques actuelles du Pays d’Aix, ouvre ses portes le 6 mars. Avec deux salles modulables aux jauges maximales respectives de 2000 et 800 places, l’édifice de plus 5000 mètres carrés conçu par les architectes Rudy Ricciotti et Jean-Michel Battesti devient la plus grande scène française dédiée aux musiques actuelles. Devant l’Aéronef de Lille et Paloma à Nîmes. En attendant l’obtention du label ministériel Smac (Scène et non pas salle de musiques actuelles), l’équipe, dix-sept permanents répartis en cinq pôles, a bâti un projet ambitieux qui devrait considérablement changer la donne musicale, non seulement dans la ville mais aussi sans doute au-delà, de la métropole à la région.

Plusieurs salles et studios
Voisine de la Fondation Vasarely, 6Mic n’est pas qu’une salle de concert, ni même deux. Elle dispose de cinq studios de répétition, d’un studio de préproduction et d’un bureau de production. Le matériel provenant à 95% des fournisseurs locaux. « C’est un équipement qui manquait au Pays d’Aix. L’idée n’est pas seulement d’accueillir des musiciens qui viendront travailler dans les studios mais de leur proposer un accompagnement sur la voie de la professionnalisation à travers plusieurs dispositifs qui vont de trois jours à trois ans, selon leurs besoins », détaille Laurence Hébrard, codirectrice du lieu. Et de préciser : « Les opérateurs du territoire et notamment les associations ont énormément agi. On ne va pas faire à leur place mais construire ensemble, à partir de leur expérience et aussi en inventant de nouvelles choses ». Une orientation sur laquelle insiste Stéphane Delhaye, le directeur.

Des partenariats en construction
« On les connaît de longue date pour être, nous aussi, des locaux. On ne les a pas tous encore rencontrés mais on a commencé à travailler avec un certain nombre d’entre eux. Nous avons par exemple des pistes de collaboration avec l’association Aix’Qui ? qui organise le fameux tremplin Class’EuRock et Seconde Nature. » Et surtout avec Comparses et Sons dont le directeur Frédéric André est programmateur associé, aux côtés de Marc Housson. « Lui est plus dans les musiques afro-américaines tandis que moi je viens de la musique électronique, détaille le programmateur en titre. On est assez complémentaires et notre mission en tant que salle de musiques actuelles est de programmer toutes les esthétiques. J’ai envie de monter des plateaux avec des jeunes groupes locaux. C’est important et une belle expérience pour eux. Mais on ne se privera pas de programmer des groupes plus anciens ».
Artiste associé
Des partenariats avec des événements marseillais ne seront plus sacrilèges. Ils sont déjà actés avec les festivals Avec le Temps et Le Bon Air. C’est aussi le cas avec Jardins sonores, de Vitrolles. « On discute avec ceux qui nous regardaient un peu de travers par crainte que notre dimension écrase ce qui existe autour de nous. On va faire très attention en essayant de coordonner nos programmations pour ne pas se marcher dessus », rassure Marc Housson. « Nous sommes ouverts à toutes propositions d’autres partenaires potentiels », complète Stéphane Delhaye.
À chaque nouvelle saison, 6Mic désigne un artiste associé. Un autre type de partenariat qui voit un professionnel s’impliquer dans la vie du lieu, contribuant à la ligne artistique et aux actions culturelles (ateliers, formations, master class). En échange, la structure devient son lieu principal de travail où il pourra mener à bien ses propres projets. C’est Kevin Rodriguez, alias Worakls (programmé le 7 mars) qui essuie les plâtres des premiers dix-huit mois.

Des tarifs accessibles…
Sur un budget prévisionnel d’environ 3,2 millions d’euros, autour d’1,3 est attendu de la part de l’ensemble des collectivités. À l’heure actuelle, la métropole Aix-Marseille, institution de tutelle, a attribué 870 000 euros à la SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) Iris, gestionnaire du site par délégation de service public (DSP) pour une durée de 7 ans (2019-2026). Une DSP dont le cahier des charges comprend une politique tarifaire volontariste s’engageant à ne pas dépasser le prix de 25 euros pour les concerts de la grande salle et de 15 pour ceux du club. « Évidemment, ces tarifs ne concernent que nos propositions, pas celles des producteurs à qui nous louerions le lieu », précise Stéphane Delhaye, également gérant d’Iris. Côté technique, les équipements sont du dernier cri. « Nous aurons la première salle au monde dotée du nouveau système piloté de manière numérique inventé par la société de Christian Heil. »

plus que les transports
Reste une faille. Et pas des moindres. Celle des transports publics collectifs pour accéder au site. Des discussions sont toujours en cours pour obtenir la mise en place d’une navette reliant 6Mic à l’arrêt de bus le plus proche, à 700 mètres. Cet accord trouvé, il sera malgré tout difficile aux spectateurs non motorisés de ne pas choisir entre la fin d’un concert et le dernière bus urbain.

LUDOVIC TOMAS
Février 2020

Photo : X-DR


Quelques chiffres
-Coût des travaux : 20 500 000 € TTC dont participations de l’État et du Conseil régional à hauteur de 1,66 M€ chacun
-Superficie du terrain :15 900 m²
-Surface de plancher du bâtiment : 5151 m²
-Parking : 225 places et 152 supplémentaires mutualisées avec le pôle numérique
-Nombre d’événements par saison : 126 dont 103 concerts (50% en programmation propre, 35% en coproduction/coréalisation, 15 % de productions extérieures)
-Objectif de résidences d’artiste : 17


Au programme
6 mars (complet) : Mekanik Kantatik + Instrumentarium + Yann Cleary (grande salle) ; Lau Rinha + Stony + Bru Vintage + Jacket + Hollowgram + Virago + Own (club)
7 marsWorakls Orchestra
8 mars : Fred Nevché + Damasio & Yan Péchin, en coréalisation avec le festival Avec le temps
12 mars : Richard Bona & Alfredo Rodriguez (grande salle) ; Nelick + Kemmler (club)
13 mars : Las Aves + Thelma
14 mars : Blick Bassy
19 mars : The Wackids
21 mars : Malik Djoudi + Donald Pierre
22 mars : Ayo
26 mars : Les Amazones d’Afrique + OC69
27 mars : Hypnotic Brass Ensemble + Selecter the Punisher
9 avril : Spianbifida + Claude Fernand + Kriekelstein
10 avril : Vox Low + FK Club
11 avril : Catherine Ringer chante les Rita Mitsouko
18 avril : Erik Truffaz Quartet + Uncle B!M
24 avril : Lofofora + Ricine
25 avril : Ben l’Oncle Soul + Jacket
29 avril : Süeür + Kamaï
2 mai : Raoul Petite
3 mai : Salif Keita
8 mai : Tour Sud au profit de SOS Méditerranée avec HK, Caravane Namasté, Sergent Garcia
9 mai : Ken Boothe + Natural Bashy Soundsystem
27 mai : Oxmo Puccino
23 septembre : Peter Hook & The Light

6Mic, salle des musiques actuelles du Pays d’Aix
160, rue Pacal Duverger
13090 Aix-en-Provence
6mic-aix.fr