WRZ - Avec Kevin Vacher

36 rue Curiol et après

WRZ - Avec Kevin Vacher - Zibeline

Le 9 septembre dernier, les habitants du 36 rue Curiol, dans le centre-ville de Marseille, familles avec enfants, étaient mises à la rue par Marseille Habitat, bailleur social de la Ville. Suite à une mobilisation rapide et efficace de voisins et de militants appartenant notamment au Collectif du 5 novembre, toutes ces familles ont finalement pu retrouver un toit. Il a fallu en passer par l’occupation du siège de Marseille Habitat, occupation pacifique, mais au cours de laquelle une salariée de Marseille Habitat a eu un doigt cassé dans une bousculade. Résultat stupéfiant quelques jours après : convocation au commissariat de police qui se tranforme en mise en garde vue prolongée, puis inculpation de l’un des principaux animateurs du collectif : Kevin Vacher. Il témoigne dans une vidéo de WebTV Zibeline, bientôt en ligne, de la façon dont cette garde à vue s’est déroulée. Et dans cet entretien sur WebRadioZibeline, ce militant et doctorant en sociologie, alliant depuis des années pratique et théorie, nous décrit ce qui s’est passé au 36 rue Curiol, l’impunité dans laquelle agissent certains responsables politiques ou techniques de cette municipalité, la façon dont les mouvements sociaux sont criminalisés en France, en particulier depuis les mobilisations contre la loi Travail, et la volonté de changement qui s’organise dans la création du Pacte Démocratique à Marseille.

Par Marc Voiry
Septembre 2019

Photo : -c- collectif 5 novembre