Pierre Caussin, nouveau directeur du Forum Jacques Prévert à Carros

Roulez Carros !

• 1 décembre 2017, 8 décembre 2017 •
Pierre Caussin, nouveau directeur du Forum Jacques Prévert à Carros - Zibeline

Entretien avec Pierre Caussin, le jeune directeur du Forum Jacques Prévert à Carros, qui vient de prendre ses fonctions.

Zibeline : Vous venez tout juste d’arriver à Carros, d’où venez-vous ?

Pierre Cassin : En effet, j’ai pris mes fonctions le 16 octobre. Mais je suis arrivé en Paca il y a une quinzaine d’années, après des études de sociologie, philosophie et gestion culturelle en Belgique. J’ai ensuite travaillé en tant qu’administrateur de production pour plusieurs structures à Marseille. Ces dix dernières années, au Théâtre de la Cité. Là, à travers la Biennale des écritures du réel notamment, j’ai eu la possibilité d’un investissement plus large, en touchant aux partenariats, au mécénat, ainsi qu’au volet artistique.

Qu’est-ce qui vous a amené au Forum Jacques Prévert ?

J’ai postulé, tout simplement, suite à une annonce parue sur l’Arcade*. Ensuite a eu lieu la procédure habituelle, avec short list, etc. Et mon projet a été retenu. Il était centré sur un esprit de continuité : la structure était une MJC à l’origine, il y a plus de 35 ans, avec une forte dimension d’éducation populaire. Il y a énormément d’ateliers pratiques qui se tiennent ici, environ 600 personnes sont inscrites dans diverses disciplines qui vont du théâtre à la danse, en passant par les activités de bien-être et le tir à l’arc ! La programmation en tant que telle se fait dans la salle municipale Juliette Gréco juste à côté : de 20 à 25 spectacles à l’année y sont portés par le Forum.

En matière de programmation, quels sont vos projets ?

La précédente directrice, Sylvie Guigo-Lecomte, a assuré la programmation jusqu’en fin de saison. Je reprends le flambeau avec l’intention de travailler auprès des acteurs associatifs du territoire, de façon coopérative. En premier lieu les structures municipales, le CIAC, centre d’art contemporain, et la Médiathèque. Je veux aller aussi vers les petites villes alentour, Le Broc, Gattières. Chaque année depuis 21 ans a lieu le Festival Roulez Carros !, plutôt orienté arts de la rue. J’entends garder son esprit de convivialité mais en le tirant vers les arts de la parole : conte, slam, balades urbaines, chansons… Je vais lancer également une formule qui a bien marché au Théâtre de La Cité, des conférences à l’attention du jeune public.

Quelles sont les caractéristiques de ce territoire ?

À Carros même, il y a trois entités géographiques : en haut le village historique, le cœur de ville avec une population très métissée, populaire, et en bas une zone pavillonnaire plutôt aisée. Nous voudrions faire en sorte que les habitants se rencontrent. Il y a ici un amphithéâtre de verdure magnifique, des espaces extérieurs exceptionnels, aux portes du Mercantour… Je vais prendre contact avec le bureau des guides du GR13. Le Forum draine un public en provenance de la Métropole de Nice et des Moyen et Haut Pays.

Comment s’est passée la prise de contact avec vos équipes ?

En me comptant nous sommes 7 salariés, plus 22 animateurs. Je laisse ma porte ouverte, en privilégiant une relation transversale. Nous avons commencé par une réflexion sur les valeurs du Forum, pour que chacun évoque le sens de son travail ici. Et puis nous allons retravailler le projet collectivement pour le proposer au Conseil d’Administration. En conservant l’objectif de créer des passerelles entre pratiques culturelles et création professionnelle. Nous accueillons des compagnies en résidence, et allons lancer des chantiers de production partagée avec les habitants.

Propos recueillis par GAËLLE CLOAREC
Novembre 2017

* Agence des Arts du spectacle Provence Alpes Côte d’Azur

Au programme du mois :

11 novembre : Ceci n’est pas un concert d’amour

C’est à la fois un concert de rock et une lecture poétique sur l’amour et la beauté que propose Luna Paese, avec le comédien/musicien/danseur Jules Beckman en invité spécial.

25 novembre : Ta peau comme le ciel/Mon corps palimpseste
Deux Cies au programme : en extérieur Antipodes danse l’amour dans un duo fusionnel, tandis qu’Eric Oberdoff offre, dans un autre duo, une belle réflexion sur l’état intermédiaire entre conscience et inconscience.

1er décembre : At Home
La Cie /TranS/ nous met en relation avec l’Autre et avec le monde, dans une interaction riche entre la danse et la musique.

8 décembre : City
Le circassien Joris Frigerio rend hommage à la ville de Nice en mêlant à ses voltiges la danse, les mots et la vidéo. En solo ou avec son porteur, Matthieu Renevret.

Forum Jacques Prévert, Carros

Photo: Pierre Caussin -c- Serge Martiano