Entretien avec La Baleine qui dit "Vagues" qui a organisé La nuit du conte à La Criée le 23 mars

Quand une Zibeline croise une Baleine…

Entretien avec La Baleine qui dit

Créée en 1996, La Baleine qui dit «Vagues» est désormais incontournable pour qui s’intéresse aux arts de la parole. Salle de spectacles, lieu de résidence, centre de ressources, elle n’en finit pas de grandir et d’évoluer, allant souvent nager dans d’autres eaux. Pour que ce genre prétendument mineur et destiné aux enfants soit mieux connu de tous les publics. Car, comme le disent Elisabeth et Laurent Daycard, «le conte apporte des leçons mais ne les impose pas» et chaque relecture «répond à nos questions du moment».

Zibeline : Vous venez d’organiser une nuit du conte à La Criée. Sortez-vous souvent de votre espace du Cours Julien ?
La Baleine : De plus en plus, car nous souhaitons élargir notre public, et promouvoir le genre dans la région. Grâce à cette nuit, de nouvelles personnes ont rencontré le conte. Cette saison, nous avons collaboré cinq fois avec La Criée. En plus de la nuit, nous avons proposé quatre séances de contes du monde à destination d’un public familial. Nous sommes aussi au Pavillon M le mercredi matin. Comme nous appartenons au Réseau National du Conte et des Arts de la Parole et que nous sommes missionnés par la DRAC, nous participons très régulièrement à des journées professionnelles dans toute la région. Nous accompagnons également des projets scolaires, municipaux. Mais nous proposons aussi des événements dans nos murs et dans le quartier.

Lesquels, pour ces prochaines semaines ?
Les 19 et 20 avril à 20h30, nous recevrons Salim Hatubou pour Kara’. Salim était en résidence à La Baleine l’an dernier ; il a collecté des récits et en a fait une «épopée comorienne», dont il donnera ici la version contée. Et aux beaux jours, ce sera la cinquième édition des Oralies, le festival que nous proposons sur le Cours Ju, histoire de sortir le conte des salles obscures et d’aller à la rencontre d’un public mixte, pas uniquement composé de spécialistes. Il s’ouvrira cette année sur une journée de contes en continu (une grande histoire, un seul conteur) le 19 mai. Et nous espérons pouvoir le clôturer le 22 juin par une nuit au Frioul, comme nous le faisions autrefois.

Propos recueillis par FRED ROBERT

Mars 2013

Lire ici le retour sur la nuit du conte qui a eu lieu à La Criée le 23 mars

La Baleine qui dit «Vagues»
04 91 48 95 60
http://labaleinequiditvagues.org