Le Festival d’expressions plurielles du sexuel, EXPLICIT, du 22 au 29 novembre au hTh à Montpellier

X en XXL à hTh

• 22 novembre 2016⇒29 novembre 2016 •
Le Festival d’expressions plurielles du sexuel, EXPLICIT, du 22 au 29 novembre au hTh à Montpellier - Zibeline

Le pari était risqué. Le Festival d’expressions plurielles du sexuel, EXPLICIT, a pourtant bien été, pour la première édition l’an dernier, un véritable succès. Deuxième programmation cette année, pilotée par Marianne Chargois et Matthieu Hocquemiller (Cie ACPS) à la demande de Rodrigo Garcia, directeur de hTh à Montpellier.

Du 22 au 27 novembre, des spectacles, des performances, des rencontres, des concerts, et des films, puisque cette année le cinéma Diagonal s’associe au projet. Le tout interdit aux moins de 18 ans.

C’est indiqué dans le programme, il s’agit de donner voix et espace à des expressions d’avant-garde. L’appellation, émanant de ce lieu où les propositions ne sont jamais consensuelles, n’est pas une accroche pour communicants culturels. On peut compter sur l’équipe pour être servis en chocs, découvertes, et surtout questionnements à propos de ce qui est « sexuel » aujourd’hui. Les diverses propositions développent une réflexion engagée sur le corps, le corps d’aujourd’hui, qui s’affirme par delà les genres et les règles établies.

Yes we fuck ! (Antonio Centeno et Raùl de la Moréna), à voir au Diagonal le 24 novembre, est le film qui a reçu le Prix du meilleur documentaire au Porn Film Festival de Berlin l’an passé. Qu’est-ce qui serait « normal » en sexualité ?, interrogent les auteurs.

Le lendemain, avec Extime, le duo pilote d’EXPLICIT présentera une performance mettant en jeu l’imagerie médicale de pointe. Quoi de plus intime que la représentation de l’intérieur des corps ? Il s’agira bien sûr de confronter l’in et l’ex de la physicalité, à travers une réflexion sur l’image et la façon de (se) montrer.

Le 26 novembre, un focus autour de Buck Angel, artiste protéiforme américain (il est réalisateur, avocat et trans-porn-activiste international) laissera pénétrer, à travers un de ses films (Sexing the transman) et un talk show (traduit en simultané), le monde transgenre et les luttes affiliées à cette révolution corporelle et philosophique.

Ce même jour, Schönheitsabend, spectacle de Florentina Holzinger et Vincent Riebeek (Pays-Bas), déclinera en trois actes un érotisme kitch, provocant et finalement bouleversant, entre onirisme et brutalité de la confrontation avec le public. Les créateurs posent en effet la question de la limite : jusqu’où un artiste doit-il aller pour répondre aux besoins des spectateurs ? Ils convoquent Shéhérazade, les danseurs des années 1910-20, et Vaslav Nijinski, interné en 1919 pour schizophrénie. Alors : les artistes sont-ils fous avant même de monter sur scène, ou le deviennent-ils à force de lutter contre les attentes démesurées du public ?
La dernière journée sera thématique : My body is my business, conférence, film, et performances réalisées par des travailleurs et travailleuses du sexe, mettra en perspective le vécu et les fantasmes véhiculés par ce monde encore largement sans voix, sans visibilité. Un concert de Will Sheridan, artiste activiste queer de la scène hip-hop new-yorkaise, clôturera cette deuxième édition pleine de promesses en découvertes déconcertantes et enrichissantes, où tout est vrai, vécu au plus profond des chairs.
ANNA ZISMAN
Novembre 2016

EXPLICIT
22 au 29 novembre
hTh, Montpellier
04 67 99 25 00 humaintrophumain.fr

Photo : Schönheitsabend -c- Karolina Miernik


CDN Humain Trop Humain
Domaine de Grammont
34000 Montpellier
04 67 99 25 00
www.humaintrophumain.fr