Nature, culture, ordures. Le Mucem invite à penser le monde

Voyage autour de nos chambresLu par Zibeline

• 20 avril 2020⇒30 mai 2020 •
Nature, culture, ordures. Le Mucem invite à penser le monde - Zibeline

Le Mucem sait chaque semaine nous enchanter par de nouvelles trouvailles, sans oublier jamais d’entretenir les précédentes. La Flore de A à Z décline ses corolles, et après avoir achevé son bel alphabet floral, invite à la flânerie et, grâce à l’interview de la commissaire de l’exposition, Françoise Dallemagne, de découvrir l’omniprésence des fleurs dans les représentations, les imaginaires et les histoires, dont certaines, celle de la tulipe par exemple, sont peuplées de passions… Quelques jours encore pour contribuer à l’herbier collectif après avoir eu le plaisir de résoudre le rébus de la semaine…

La maison s’est transformée ces dernières semaines en lieu unique de vie, concentrant toutes nos activités. Le Musée entre à la maison, avec sa sélection d’objets « domestiques », et nous incite à proposer les « trésors » de nos intérieurs, ceux que l’on regarde bien autrement depuis que nous sommes amenés à les fréquenter avec tant d’assiduité ! Pourquoi ne pas les mettre en scène et inventer une nouvelle muséographie de ce qui nous est familier !

Plus d’« Ateliers créatifs du samedi » ? Qu’à cela ne tienne, le Mucem nous offre ses « tutos » avec la styliste marseillaise Lorène Bellamy. S’inspirant de l’histoire de l’habit populaire, que l’on croise abondamment dans les collections du Mucem, voici nos vêtements et nos accessoires prêts à être customisés avec toute notre inventivité ! Les collections nous entraînent dans leurs jeux avec Arlequin et Polichinelle après un délicieux détour par l’exposition en ligne Voyage voyages

De la révolution industrielle à nos jours, le film documentaire L’homme a mangé la Terre de Jean-Robert Viallet (présenté au Mucem en 2019) décrypte avec une implacable justesse ce qui depuis l’anthropocène a contribué à détériorer notre planète. Cette œuvre passionnante, co-produite par le Mucem, avait été initiée à la suite de l’exposition Vies d’ordures. De l’économie des déchets. Vous pouvez revoir ou voir ce précieux document sur la chaine YouTube du Mucem en accès gratuit durant le confinement, puis suivre le cycle de conférences Pensées du monde Nature, culture, ordures, consacré aux crises écologiques et économiques de nos sociétés. Les invités, Christophe Bonneuil (historien), Jean-Robert Viallet (réalisateur), Philippe Fenwick (comédien), Philippe Descola (anthropologue), Baptiste Monsaingeon (socio-anthropologue), Léon Telvizian (architecte et designer urbain), et Bernd M. Scherer (philosophe), étaient amenés à explorer, à travers leurs disciplines, les liens entre nature, culture et ordures, et à questionner par ce biais nos manières d’habiter le monde et de le penser.

Un peu de lecture pour se poser ensuite, grâce aux éditions numériques en accès libre du Mucem. Cette semaine deux publications de Philippe Descola et de Baptiste Monsaingeon, publiées à l’occasion du cycle évoqué ci-dessus, et un texte de Jean-Paul Demoule, Les Poubelles de l’histoire, extrait du catalogue d’exposition Vies d’ordures co-éditié par le Mucem et Artlys en 2017.

MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2020

www.mucem.org

Photographie : L’Homme a mangé la terre © Jean-Robert Viallet

Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org