Programmation de Scènes&Cinés en mars et avril

Une réalité enrichie

• 2 mars 2019, 5 mars 2019, 8 mars 2019, 16 mars 2019, 20 mars 2019, 27 mars 2019, 5 avril 2019, 6 avril 2019 •
Programmation de Scènes&Cinés en mars et avril - Zibeline

Le « Théâtre de récit » s’insère dans la programmation de Scènes&Cinés, temps fort dédié à des pièces qui participent à la compréhension d’un aujourd’hui bien réel, visible et audible sur scène.

Parler de « vraies vies » au théâtre a du sens, lorsque, passées par le prisme artistique des mises en scènes, elles mettent le monde actuel face à ces petites anfractuosités dans lesquelles se nichent de percutantes et intéressantes réalités…

Les huit spectacles programmés mettent la parole à l’épreuve du jeu, et de l’écoute, faisant de ces récits le matériau brut de « vérités » qui ouvrent la voie à de multiples réflexions.

« Du réel à la scène »

Dans Du Nord au Sud, Wilma Lévy, comédienne et metteure en scène, croise les témoignages de lycéens et enseignants marseillais des quartiers nord et sud avec lesquels elle a discuté des réalités géographiques et sociales de la ville, et des frontières que l’art, le savoir et la pensée permettent de franchir. Seule sur scène, elle incarne l’ensemble des protagonistes du projet et fait surgir espoirs et déceptions en une même rencontre très humaine. Autre récit, celui du quartier populaire de Marseille dans lequel a grandi Jean-Jérôme Esposito, où toutes les langues se mêlent et forment une humanité généreuse et riche dont il rend compte dans une savoureuse galerie de personnages.

Tout aussi réelle fut la rencontre entre François Cervantes, auteur, metteur en scène et comédien, et Erik Ferdinand, un détenu avec lequel il a correspondu. Sans intention d’excuser ou de victimiser, Prison Possession relate, dans un monologue poignant qui nous plonge dans un voyage intérieur d’une richesse inouïe, cette vie d’absence au monde.

Nikola Carton met en scène le texte d’Aïda Asgharzadeh, Le dernier cèdre du Liban, et s’attache à mettre en lumière « les soldats de l’information » que sont les grands reporters de guerre : abandonnée à la naissance, c’est par le biais d’un dictaphone et de micro-cassettes qu’Eva va faire la connaissance de sa mère. Avec sa voix comme seul héritage, elle va aller à la rencontre de celle dont la seule raison d’être était de témoigner des maux du monde au péril de sa vie. Et par là-même découvrir d’où elle vient et qui elle est.

C’est à partir de récits de réfugiés, de passeurs mais aussi de riverains que Rachid Bouali raconte la vie dans l’ancienne « jungle » de Calais. Sans pathos, et avec beaucoup d’humour, le conteur, accompagné du musicien Manu Domergue, prête sa voix à tout ces exilés forcés, à ceux qui les aident, autour d’histoires singulières qui laissent des traces…

Les personnages d’Ascanio Celestini ont en commun d’être des « petits », des « sans grades » que l’on voit sans les écouter pour autant, à l’instar de Laïka, la première chienne -bâtarde- à avoir été envoyée dans l’espace pour ne pas en revenir… David Murgia les incarne, illuminant de son jeu la pauvreté, l’isolement et la précarité avec pudeur et tendresse.

Entre son Algérie natale et la France « terre d’accueil » il y a les Deux mètres de liberté que Réda Seddiki nous fait partager de son humour fin et caustique. Son expérience lui permet de décrypter avec pertinence les imperfections d’un monde bien actuel.

C’est un plateau incandescent qui clôt cette programmation, avec dix jeunes femmes dont Ahmed Madani a recueilli la parole et qu’il met en scène pour raconter l’histoire d’une jeunesse des quartiers populaires qui se questionne et clame son besoin de reconnaissance. Des bribes de vie dites, chantées, dansées avec une belle énergie !

DOMINIQUE MARÇON
Février 2019

Du nord au sud
2 mars
Médiathèque, Miramas

Récits de mon quartier
5 mars
Théâtre de Fos

Prison possession
8 mars
Espace Robert Hossein, Grans

Le dernier cèdre du Liban
16 mars
Théâtre de Fos

Sans laisser de trace…
20 mars
Théâtre de l’Olivier, Istres

Laïka
27 mars
Théâtre La Colonne, Miramas

Deux mètres de liberté
5 avril
Espace Gérard Philippe, Port-St-Louis

F(l)ammes
6 avril
Théâtre La Colonne, Miramas

scenesetcines.fr

Photo : Le dernier cèdre du Liban -c- Simon Gosselin