Dans le cadre de l’Entre2 Biac, la compagnie Baro D’evel s'installe sur le territoire gapençais

Une Falaise de haut niveauVu par Zibeline

• 22 janvier 2022⇒24 janvier 2022, 26 janvier 2022⇒29 janvier 2022 •
Dans le cadre de l’Entre2 Biac, la compagnie Baro D’evel s'installe sur le territoire gapençais - Zibeline

L’un des 44 spectacles proposés par l’Entre2 Biac, le chef-d’œuvre Falaise créé par le Baro d’evel, est proposé au public gapençais. Un univers à découvrir en profondeur, avec ateliers et présence longue de la compagnie sur le territoire.

C’est dans le cadre de l’Entre2 Biac, que le Théâtre de la Passerelle accueille, pour une durée plus étendue que les plannings habituels laissent aux spectacles de saisons, la merveilleuse compagnie Baro D’evel. Un pari, pour cette grande salle de 800 places, d’offrir ainsi 8 dates à Falaise : c’est un engagement fort de la part de cette structure et du festival, qui montrent ainsi leur attachement à une diffusion exigeante, laissant le temps aux artistes et au public de se rencontrer et de cheminer un peu ensemble. Deux ateliers (gratuits) sont d’ailleurs prévus pendant la présence de la compagnie à Gap. Le premier se déroulera en trois temps : lier connaissance en construisant un langage corporel, vocal et dessiné ; s’intégrer dans une performance interprétée par le Baro d’evel au cœur de l’espace public ; et enfin, découvrir le spectacle, en public (21 & 22 janvier, dès 10 ans). Le second (tout public, le 26 janvier) sera une initiation à la sérigraphie, technique que les artistes de la compagnie utilisent dans leurs spectacles. 

Et donc, Falaise… Un spectacle subjuguant, que nous avions adoré lors de son passage au Domaine d’O de Montpellier ! Dernière création de la compagnie dirigée par Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias (avec une scénographie de Lluc Castells, imposante et pleine de surprises), il incarne une dualité permanente : le danger, la douceur ; le vide, la vie ; l’angoisse, le rire ; le noir, le blanc… Les murs sombres et gigantesques seront traversés, transgressés, transfusés par les huit interprètes : ils entrent et sortent, ils déboulent, ils disparaissent, ils percent des brèches, ils tombent, ils escaladent… Il y a aussi des pigeons, un cheval à la robe insolemment blanche, avec qui Camille Decourtye entame un dialogue désarmant d’évidence et de complicité. L’atmosphère est celle d’une fin du monde dont on sait qu’on se sortira que par le haut, plus haut que ces murs que l’art transforme en terrain de jeu et de peinture, où le blanc recouvre le noir, où l’absurde crée la plus belle des poésies, celle de la vie. 

ANNA ZISMAN
Janvier 2022

Falaise
22 au 24 et 26 au 29 janvier
Théâtre de la Passerelle, scène nationale, Gap
04 92 52 52 52 theatre-la-passerelle.eu

Photo : Falaise © François Passerini