La saison commence fort au théâtre Durance

Un territoire associé

• 4 octobre 2013, 11 octobre 2013, 18 octobre 2013 •
La saison commence fort au théâtre Durance - Zibeline

Depuis 7 ans le Théâtre Durance poursuit son travail sur le territoire, avec une exigence artistique persistante. C’est une scène conventionnée paradoxale. Située dans une vallée peu peuplée, aux équipements culturels rares, on pourrait s’attendre à ce qu’elle offre à un public qu’elle doit aller chercher des spectacles rassembleurs. Or, les têtes d’affiche y sont rares, les artistes y trouvent un refuge accueillant pour résider et créer et les propositions sont résolument contemporaines. Il faut dire que les subventions y sont stabilisées et que toutes les tutelles, de la communauté de communes à l’Europe en passant par le conseil général des Alpes de Haute-Provence, ont compris le précieux travail accompli par l’équipe, qui parvient à un «taux de remplissage» de 85% dans un territoire difficile, et sans concession sur la qualité. Si bien qu’on s’étonne d’y voir comme ailleurs Gaspard Proust

L’artiste associée sera comme l’année précédente Sonia Chiambretto : il est si rare que les auteurs résident dans les théâtres ! Avec ses ateliers d’écriture et ses présentations publiques, elle a su nourrir un projet de longue haleine. Elle crée cette année Polices ! avec le chorégraphe Rachid Ouramdane et une chorale d’enfants, et invite Liliane Giraudon pour lire à Haute voix ; puis Rémi de Vos, dont l’écriture, politique et drôle, tapageuse, diffère pourtant singulièrement de la sienne. C’est Julien Duval qui mettra en scène son texte Alpenstock en «Echappées» sur le territoire (tournée dans les villes et villages).

À Château-Arnoux il y aura des artistes du territoire en résidence, de Raphaël Imbert (avec les musiciens du Louvre autour de la musique baroque) à Xavier Marchand qui créera son diptyque racinien : Britannicus et Bérénice. Et d’autre cies en résidence de création : la Cie Clandestine, pour du théâtre d’objet jeune public, et Anthony Egéa pour une relecture hip hop du magicien d’oz.

À ne pas rater également : Knitting peace de Cirkus Cirkor, un petit bijou de tricotage acrobatique ; Tout mon amour de Laurent Mauvignier par le collectif les Possédés, beaucoup de concerts de diverses musiques actuelles, François Morel

Dès à présent

La saison commence avec la Cie la Rumeur, pour une création collective de neuf jeunes comédiens emmenés par Patrice Bigel : Au bord de la route danse, filme au plus près des visages qui racontent des fragments d’histoires, avec une énergie brute, jusqu’à l’épuisement. Un texte de Michel Tremblay nous plongera ensuite dans une histoire familiale terrible, comme l’auteur québécois aime à les dramatiser, et que Christian Bordeleau met en scène. Puis la cie Dyptik viendra danser son déracinement hip hop en trio… La saison commence fort !

AGNÈS FRESCHEL

Septembre 2013

Au bord de la route

le 4 oct

À toi pour toujours, ta Marie-Lou

le 11 oct

En quête

le 18 oct

Théâtre Durance, Château-Arnoux (04)

Photo : Au bord de la route c Anna Perrin Adrien Casalis

 


Théâtre Durance
Avenue des Lauzières
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 64 27 34
http://www.theatredurance.fr/