La saison de Scènes et Cinés

Un service public de la culture

La saison de Scènes et Cinés - Zibeline

La Régie culturelle Scènes et Cinés, qui regroupe 9 lieux sur le territoire de Ouest Provence, est «le seul établissement culturel intercommunal en France à proposer une programmation en réseau sur un territoire aussi étendu» comme le rappelle Yves Vidal, son président.

Prise comme modèle par des agglomérations qui intègrent à leur tour la compétence culturelle, la Régie était l’année dernière, en octobre, à l’initiative d’un colloque sur l’intercommunalité culturelle (voir Zib 46), organisé en partenariat avec l’Observatoire national des politiques culturelles, l’Assemblée des communautés de France et la Fédération nationale des collectivités pour la culture. Et quand on est précurseur il s’agit de poursuivre ses réflexions en proposant de nouvelles orientations, et plus encore leur mise en pratique. C’est dans cette optique qu’Yves Vidal a proposé «la création d’un conseil de développement culturel (sur le modèle de l’agenda 21 de la culture) où le public, les associations et les autres acteurs culturels du territoire seraient associés à la réflexion participative de notre politique culturelle.» C’est rien de moins qu’une proposition de démocratie culturelle à l’échelle d’un territoire, Scènes et Cinés devant servir, la saison prochaine, de «laboratoire de ce conseil». À suivre donc.

La programmation artistique, désormais placée sous la seule responsabilité d’Anne Renault (Jean-Marc Pailhole restant responsable de celle des musiques actuelles), est comme les années précédentes pluridisciplinaire, plus que jamais ouverte au plus grand nombre, dans le sens d’«un service public de la culture qui allie exigence artistique et accessibilité où le respect du public […] est au moins aussi important que celui de l’artiste dans la construction d’une intelligence collective […]» selon les termes de Mokhtar Benaouda. Le théâtre est toujours prédominant dans cette programmation, avec, comme toujours à Scènes et Cinés, une large place faite aux créateurs régionaux : Catherine Marnas, Renaud Marie Leblanc, Claire Massabo, Philippe Car, et Agnès Régolo en résidence de création à Fos pour mener à bien son projet de travail sur la modification du paysage du golfe de Fos ; et bien sûr aussi les «grandes dames» et «grands messieurs» (en clair les têtes d’affiches) que sont, entre autres !, C. Rich, F. Huster, G. Bedos, R. Renucci, D. Blanc, Y. Attal…

Le public jeune est lui aussi choyé, avec des propositions allant du théâtre de marionnettes (avec Philippe Dorin notamment) au hip hop (avec le 4e souffle, focus dédié au genre). Et puis la danse, avec Emanuel Gat qui reprend Brilliant Corners créé à Istres, et bénéficiera d’une carte blanche, ou encore une sortie de résidence de la cie Mémoires Vives, les 20 ans de la cie Grenade de Josette Baïz… Les Elancées enfin, pour une 14e édition de ce Festival des arts du geste de retour en février après une saison off faute d’un financement suffisant, avec 23 spectacles dont beaucoup de créations, des accueils en résidence, des chapiteaux…

DOMINIQUE MARÇON

Septembre 2012

 

Scènes et Cinés

Fos, Grans, Istres, Miramas, Port-Saint-Louis, Cornillon

0810 006 826

www.scenesetcines.fr

 

À venir

Le p’tit bal perdu, cie l’Yonne en scène