La saison des Amours du Festival Mars en Baroque, du 9 au 31 mars à Marseille

Un peu… beaucoup… passionnément…

• 9 mars 2018⇒31 mars 2018 •
Vérifier les jours off sur la période
La saison des Amours du Festival Mars en Baroque, du 9 au 31 mars à Marseille - Zibeline

En Provence, mars est le « mois des fous »… et comme 2018 rime dans le coin avec Amour, Mars en Baroque vit, à la folie, sa saison des Amours ! Son directeur artistique, le claveciniste Jean-Marc Aymes, annonce « six siècles » d’histoire musicale : trois semaines durant lesquelles se perdent la raison et la chronologie d’un temps qui sans cesse réinvente la passion douloureuse, la légèreté des sentiments, la grivoiserie ou la dévotion…

L’événement du festival est la restitution, en version de concert à La Criée, d’un des premiers opéras, qui plus est entièrement composé par une femme. En 1625, la musicienne Francesca Caccini s’inspire du Tasse et son Orlando furioso pour créer à Florence une œuvre de circonstance, politique et diplomatique : La Liberazione di Ruggiero dall’Isola di Alcina. Au-delà des histoires d’amour, de travestissement, de chevalerie ou de sortilèges se joue la traditionnelle opposition Amour/Devoir et une mise en scène du pouvoir, de ses « largesses » envisagées comme « arme politique ». Une rareté à appréhender au fil de conférences prévues au Musée d’Histoire de Marseille et à l’Alcazar. L’ensemble Concerto Soave est à la manœuvre et propose aussi, en concert d’ouverture, Un Ballo a Venezia : des textes amoureux mis en musique par Claudio Monteverdi ou ses contemporains, chantés par la soprano María Cristina Kiehr. Puis, en collaboration avec les chanteurs de Vox Luminis, c’est une « vie du Christ » qu’on imagine d’après des pièces sacrées de Palestrina ou Monteverdi.

Erosong est un spectacle pluridisciplinaire poético-érotique, alliant l’écrivaine Nancy Huston (lectrice), le peintre-performer Guy Obserson qui « improvise sur la sensualité du moment », les musiciens Michel Godard (serpent) et Freddy Eichelberger (claviers).

On découvre un jeune quatuor qui renouvelle l’approche des musiques médiévales : l’Ensemble ApotropaïK. Aux sons des voix, flûte, harpe, vièle et luth, des partitions de Machaut ou Dufay, on évoque l’amour courtois ou le culte marial (Aÿamour), puis on improvise un Cabaret cinquecento à l’image d’un « bœuf » de jazz. L’ensemble Café Zimmermann présente des pièces de Telemann, des cantates de Johan Sebastian Bach et d’un de ses contemporains méconnus, pressenti pour devenir lui aussi Kantor à Leipzig : Christoph Grauper.

Sous l’égide du pianiste Rémy Cardinale, c’est L’Armée des romantiques qu’on convoque pour conclure le festival avec des pièces de Liszt, Clara Schumann sur instruments d’époque (Girolamo Bottiglieri, violon), des Lieder et mélodies de Schubert, Mendelssohn, Schumann, Fauré interprétés par la soprano Magali Léger et la mezzo Lucie Roche.

La Salle Musicatreize accueille des rencontres « intimes » avec des artistes du festival, animées par le journaliste Nicolas Lafitte. Les banquets festifs et thématiques sont à nouveau à l’honneur comme la projection de films (Les amours d’Astrée et Céladon de Rohmer)… Trois semaines de musiques à effeuiller sans modération !

JACQUES FRESCHEL
Février 2018

Festival Mars en Baroque
9 au 31 mars
Divers lieux, Marseille
marsenbaroque.com

Photo : Concert Soave c Robert Ayache


Bibliothèque de l’Alcazar
14 Cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00
http://www.bmvr.marseille.fr/


Musée d’histoire de Marseille
2, rue Henri-Barbusse
13001 Marseille
04 91 55 36 00
www.marseille.fr


Salle Musicatreize
53 Rue Grignan
13006 Marseille
04 91 00 91 31
musicatreize.org