Vu par Zibeline

Un petit air de Clavé

Vérifier les jours off sur la période
 - Zibeline

Pour sa dernière exposition à la tête de l’Hôtel des arts de Toulon, et avant que s’ouvre une nouvelle ère artistique, Gilles Altieri met en scène des peintures et sculptures du barcelonais Antoni Clavé, décédé en 2005 à Saint-Tropez. Trois bronzes devant le porche, puis un portrait photographié par Bonhomme et une longue liste de repères biographiques dans le hall d’accueil : de quoi apprivoiser le visiteur. Son commissariat se focalise sur la production des 30 dernières années car l’œuvre est prolifique, dans un dialogue nourri entre les médiums : peinture, sculpture, gravure mais aussi décors et costumes pour l’opéra et la danse (autrefois Roland Petit). On s’éternise, tout à la joie d’embrasser d’un même regard trois toiles dédiées au Greco aussi fascinantes qu’énigmatiques : A Domenikos T, L’homme sans visage et Caballero sur fond noir réalisées en 1965. Véritable concentré de la mémoire de Clavé de l’art pictural espagnol. On retrouve les collages qui ont fait sa réputation et dans lesquels il excelle à assembler papier peint, punaise, kraft en lambeaux, plaque d’aluminium et plomb… Ce même plomb qu’il fond dès les années 60 pour créer des sculptures mystérieuses, aux volumes imposants, où la figue humaine joue à cache-cache avec des cageots, quand elle n’est pas masque ou trophée. Les huiles sur aluminium ou sur toile font une démonstration de force avec leurs larges proportions, leur palette éclatante ou sombre, leur papier froissé en trompe l’œil. Mis ainsi en appétit on reste sur sa faim, orphelin de livres, de carnets, de photos qui auraient offert un vrai bain de Clavé.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Juillet 2012

 

Jusqu’au 2 septembre

Centre méditerranéen d’art, Toulon

 


Hôtel des Arts
Centre d’Art du Conseil Général du Var
236 boulevard Général Leclerc
83093 Toulon Cedex
04 94 91 69 18
http://www.hdatoulon.fr/