Le Théâtre de Nîmes lance une invitation au voyage

Un livre ouvert sur le monde

• 30 septembre 2013⇒1 octobre 2013, 9 octobre 2013⇒10 octobre 2013, 15 octobre 2013⇒17 octobre 2013 •
Le Théâtre de Nîmes lance une invitation au voyage - Zibeline

À l’image de l’affiche, un planisphère partagé en deux, moitié-monde moitié-livre, le Théâtre de Nîmes lance une invitation au voyage par le biais d’une programmation riche ouverte sur le monde. Pour François Noël, son directeur, il est primordial de s’initier à d’autres cultures, pour s’enrichir en acceptant de se laisser surprendre et bousculer.

Pour ce faire, un nouveau cycle de musiques du monde voit le jour, Musique et mystique, en collaboration avec Françoise Degeorges, productrice de l’émission Couleurs du monde sur France Culture et réalisatrice de documentaires : des musiques de rituels, de transe et de guérison d’Iran, du Pakistan et de Madagascar, jouées et incarnées par des musiciens et chanteurs considérés comme des maîtres. Trois concerts émaillent la saison, à commencer par les chants polyphoniques, danses et acrobaties de Madagascar, Lambodoara. Autres voyages avec le spectacle du chorégraphe japonais Saburo Teshigawara, Obsession, un duo halluciné qui s’inspire du Chien andalou de Buñuel ; avec le théâtre semi-documentaire de Daisuke Miura, enfant terrible de la scène japonaise, dans Le Tourbillon de l’amour, pièce subversive et crue qui évoque la misère sexuelle à l’heure de la mondialisation ; avec la venue, pour la 3e année, du Tanztheater Wuppertal Pina Baush qui danse le rare 1980 ; ou encore avec les acrobaties époustouflantes des circassiens québécois des 7 doigts de la main dans Séquence 8

Mais la programmation réserve aussi d’autres voyages tout aussi étonnants, surtout quand il s’agit de classiques du répertoire dont les adaptations visent à surprendre : dans Le Cid, la Cie Sandrine Anglade mêle la musique des alexandrins de Corneille à une rythmique de batterie qui donne au texte un nouveau souffle ; Marc Paquien transpose l’Antigone d’Anouilh dans une histoire politique, sociale et philosophique contemporaine ; quant à Dominique Pitoiset, il situe Cyrano de Bergerac dans un hôpital psychiatrique de nos jours…

D’autres grands rendez-vous marquants : Alain Buffard qui reprend Mauvais genre avec des danseurs-chorégraphes de la région ; Dégradés, ovni théâtral du Collectif Les Habits Noirs sur un texte de deux de ses membres, Caryl Férey et Jean-Bernard Pouy, qui dézingue les agences de notation ; Drumming Livre, chef-d’œuvre d’Anne Teresa De Keersmaeker… et les créations des artistes associés : le Collectif Les Possédés avec le Voyage au bout de la nuit de Céline (en attendant la création prévue à Nîmes à l’automne 2014 du Platonov de Tchekhov), et celle d’Anne Lopez de la Cie Les Gens du Quai, Mademoiselle Lopez, un solo qui questionne le monstrueux en soi et la capacité de changement de l’être.

Sans oublier, bien sûr, le festival Flamenco durant tout le mois de janvier, et la 8e édition de Musique sur cour qui clôturera la saison en juin.

DOMINIQUE MARÇON
Septembre 2013

Photo : Dans-mes-cordes-c-Patricia-Martinez-aka-OZ

À venir

Concert La Face cachée de la lune

les 30 sept et 1er oct

Standards

le 9 oct

Lambda (si quelqu’un aime le monde)

les 9 et 10 oct

Dans mes cordes et Zahrbat

le 15 oct

Lambodoara – Madagascar

les 16 et 17 oct

Théâtre de Nîmes

 


Théâtre Bernadette Lafont
1 Place de la Calade
30000 Nîmes
04 66 36 65 00
theatredenimes.com