Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Visions sociales : un festival de cinéma privilégiant le cinéma d’auteur

Un festival peut en cacher un autre

• 12 mai 2018⇒19 mai 2018 •
Visions sociales : un festival de cinéma privilégiant le cinéma d’auteur - Zibeline

Du 12 au 19 mai, dans le cadre somptueux du Château des Mineurs, à 10 minutes de la Croisette, se déroulera la 16e édition de Visions Sociales organisée par Les Activités Sociales de l’Energie. Une programmation privilégiant un cinéma d’auteur, ouvert sur les questions socio-politiques du monde, et parrainée (ou marrainée) par une personnalité incarnant cette ambition-là.

Cette année, le choix de Nicolas Philibert, est particulièrement pertinent ! Celui qui débuta aux côtés de René Allio explore depuis plus de 40 ans, avec une sensibilité toute particulière, des domaines aussi différents qu’une école primaire rurale (Etre et avoir) le monde des chefs d’entreprise (La Voix de son maître) ou les coulisses d’un musée (La Ville Louvre) présentera pour le weekend d’ouverture La Maison de la Radio (2013) et Retour en Normandie ( 2007). La semaine sera ponctuée par les rencontres avec les réalisateurs et des débats dans lesquels on réfléchira avec Tangui Perron, le 16 mai, aux rapports entre syndicalisme et cinéma, du Front populaire à la Nouvelle vague et où on n’oubliera pas de parler, le 17 mai, des 50 ans de mai 68. Elle proposera un parcours dans le cinéma lusophone en 10 films, dont le virtuose docu-fiction L’Usine de rien  de Pedro Pinho (voir journalzibeline.fr) ou le premier film prometteur de Laurence Ferreira Barbosa, Tous les rêves du monde. S’y ajouteront les longs et courts-métrages découverts dans les festivals soutenus par les A.S.E, de Cinemed aux Premiers Plans d’Angers, et, chaque soir, un film inédit des sections partenaires du Festival de Cannes. Le samedi 19 mai, en clôture, seront projetés un film de La Semaine de la Critique et un des films primés à La Quinzaine des réalisateurs.

Ouverte à tous, cette manifestation en marge du « Grand Festival » mise sur l’excellence sans l’élitisme, sur l’intelligence et le partage, et à rebours « des ruptures du libéralisme en matière culturelle, entend poursuivre son engagement » en faveur de la pluralité et de l’originalité des points de vue tels qu’ils s’expriment au cinéma.

ÉLISE PADOVANI
Avril 2018

Visions sociales
12 au 19 mai
Domaine Agecroft, La Napoule
ccas-visions-sociales.org

photographie : (Visions sociales) La maison de la radio, de Nicolas Philibert © Les films du losange (1)