Dessine-moi un Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée !

Traduire nos viesLu par Zibeline

• 25 mai 2020⇒25 juin 2020 •
Dessine-moi un Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée ! - Zibeline

À l’instar du Petit Prince demandant au personnage de Saint-Exupéry échoué dans le désert « dessine-moi un mouton », l’équipe du Mucem nous convie à ce défi : « dessine-moi un Mucem ! ». Détournerez-vous la proposition en mettant le bâtiment en boîte, ou esquisserez-vous une forme liée à tout ce qu’il représente, outre son architecture qui joue si bien avec l’espace ? Les créations seront à partager sur les réseaux sociaux, assorties du hashtag #DessinemoiunMucem, ou adressées par mail à dessinemoiunmucem@mucem.org. Nouvelle création à ajouter aux « Trésors domestiques » et au « Musée à la maison » !

Besoin d’énergie ? Voici parmi les multiples collections du Mucem celle consacrée au café, du « qahwa » en arabe, terme curieusement aussi employé pour désigner le vin… L’on suivra l’histoire de cette boisson étonnante depuis le XIIème siècle où sa culture est attestée sur les hauts plateaux d’Abyssinie. La plante voyage, suit les caravanes, les guerres, atterrit au Procope, et se répand sous toutes les latitudes où elle est susceptible de prospérer… Autre entrée pour les « Tutos de jardinage »… Cette semaine, Jean-Laurent Félizia (paysagiste du jardin des Migrations) nous explique comment planter et arroser son jardin méditerranéen, en le composant avec des plantes adaptées à notre climat.

Place aux cruciverbistes en cette fin de mois de mai ! Les mots croisés sont basés sur le Mucem et ses activités, depuis ses expositions à son architecture, sans oublier les monuments voisins comme la Tour du Roi René…Vos connaissances en archéologie, histoire, arts (…) seront mises à rude épreuve ! Mais plus aucune énigme ne devrait vous faire peur, ayant une fois de plus résolu le rébus de la semaine, illustré par une somptueuse chromolithographie… La solution de la semaine dernière nous incitait à la patience : « Tout vient à point à qui sait attendre »…

Autre point fort de la semaine, les cinq grands entretiens menés par des étudiants de Sciences Po Aix avec des intellectuels internationaux de premier plan autour de l’exposition présentée au Mucem en 2016 Après Babel, traduire : Nurith Aviv (cinéaste), Souleymane Bachir Diagne (philosophe), Frédéric Boyer (écrivain), Barbara Cassin (philosophe et commissaire de l’exposition), Magyd Cherfi (chanteur et écrivain), Martin Rueff (philosophe, poète et traducteur), Heinz Wismann (philosophe et philologue). Les deux thèmes principaux abordés, « traduire la parole de Dieu » et « savoir faire avec les différences » induisaient une foule de questions passionnantes telles : Comment faire monde commun ? Quelle place dans la cité pour la dimension religieuse, en général, et pour les monothéismes, en particulier ? Quels savoir-faire la traduction rend-elle possible dans l’apprentissage de l’Autre ? On retrouvera Moshe Ron et Mohamed Maouhoub (traducteurs) autour d’un travail de traduction simultanée (toujours en 2016) d’un même ouvrage, Le Monolinguisme de l’autre (Galilée, 1996) de Jacques Derrida, en hébreu et en arabe. Le court texte cultive le paradoxe et nous interroge sur notre rapport au monde par le biais du langage : « oui, je n’ai qu’une langue (y affirme Jacques Derrida), or ce n’est pas la mienne ». Autre traduction, celle de La République de Platon, avec le philosophe Alain Badiou et la philosophe et linguiste Barbara Cassin. Bonus de la semaine, le texte de l’universitaire Xiaoquan Chu, Marx et le bureau des traducteurs en Chine (in catalogue de l’exposition Après Babel, traduire aux éditions du Mucem et Actes Sud)… à méditer !

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2020

mucem.org

Photographie : Alain Badiou © DR

Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org