La sélection de Zibeline pour la Nuit Européenne des Musées, le 21 mai dans le Sud-Est de la France

Tous au Musée !

• 21 mai 2016 •
La sélection de Zibeline pour la Nuit Européenne des Musées, le 21 mai dans le Sud-Est de la France - Zibeline

Passer la nuit dans un Musée ? Le fantasme est assouvi depuis douze ans par un nombre croissant de participants, à l’occasion de la Nuit Européenne des Musées.

La page française de la Nuit Européenne des Musées a près de 30 000 abonnés sur Facebook. C’est dire le succès populaire de cette manifestation, dont la douzième édition se tiendra le samedi 21 mai.

Organisée par le ministère de la Culture et de la Communication, elle est placée sous le patronage du Conseil de l’Europe, de la Commission nationale française pour l’UNESCO, et de l’ICOM (Conseil international des musées). L’an passé, elle avait mobilisé dans une trentaine de pays européens 3200 établissements, dont 1265 en France. C’est dire l’ampleur de ce dispositif dans notre pays : il permet en effet de découvrir en nocturne, sous un angle spectaculaire, ludique ou musical, les lieux d’art, de société, d’histoire  ou de patrimoine.

Qui ne manquent pas dans le sud-est de la France ! Aussi on ne s’étonnera pas de la très grande variété des propositions.

L’Hérault se souvient

À Lunel, le Musée Médard divulguera les trésors de sa bibliothèque à la tombée de la nuit… Avec un fonds composé d’ouvrages rares et précieux, et dans la foulée de l’exposition consacrée à l’Enfer* des femmes, on s’attend à de belles surprises… Ce qui ne nous empêchera de poursuivre la soirée au Musée de la Tour des Prisons, qui invite à plonger à la lumière de lampes torches dans l’univers carcéral médiéval. Brrr ! 450 ans durant, les détenus se sont succédé dans ces cachots, certains laissant des témoignages ou graffitis poignants à la postérité.

Sète prévoit aussi des curiosités, au MIAM (Musée International des Arts Modestes) notamment, avec Les folles machines, parcours de… machines à écrire et correspondances imaginaires, ou encore The Horror Piece of Art Show, une virée dans l’univers gothique de H.P. Lovecraft.

Au Cap d’Agde, le Musée de l’Éphèbe recevra les curieux de pratiques antiques en matière de médecine, de cuisine ou de cosmétique, en répondant à toutes leurs questions sur la façon dont les romains utilisaient les plantes, huiles et onguents dans leur vie quotidienne.

La Provence danse !

Le musée départemental Arles antique vient de recevoir sa troisième étoile du Guide Vert Michelin Provence : il va pouvoir fêter ça de belle façon avec son public, invité à découvrir la « Camargue autour d’un méandre », restitution d’un atelier d’écriture, ou encore à participer à un Cluedo romain, enquête policière suite à la découverte de la tête de Jules César dans le Rhône.

À Quinson, le réalisateur Axel Clévenot évoquera son film inspiré de la grotte Cosquer, trésor de l’humanité, et réalisé avec l’aide du musée de préhistoire des gorges du Verdon. Musique au Château de la Tour d’Aigues, avec un concert donné dans le cadre du festival Sons du Lub’ (Heymoonshaker), ainsi qu’au Musée Bonnard du Cannet (live electro-pop sur la terrasse).

Tandis qu’on dansera à Toulon ; carte blanche est donnée par l’Hôtel des arts, de 18h à minuit, à cinq chorégraphes : Romain Bertet, Régine Chopinot, Sébastien Ly, William Petit et Simonne Rizzo. Danse également au Musée Granet à Aix-en-Provence, avec le Groupe Urbain d’Intervention Dansée du Ballet Preljocaj, qui présentera une série d’extraits de spectacles du chorégraphe. La Fondation Vasarely permettra quant à elle de découvrir 44 œuvres monumentales de l’artiste.

À l’heure où nous imprimons, rien n’est encore prévu au MuCEM, contrairement à l’an dernier, mais les structures peuvent s’inscrire au programme de la Nuit jusqu’au dernier moment. Sur Marseille, on ira donc avec plaisir au Musée d’Histoire, suivre une projection-débat avec Images de ville, consacrée à l’architecte Fernand Pouillon, auteur du mémorable roman Les pierres sauvages.

Avec tout cela, il va être difficile d’aller se coucher ! L’occasion, peut-être, d’aller passer le reste de la Nuit debout, ailleurs dans l’espace public, à refaire le monde ?

GAËLLE CLOAREC
Avril 2016

*Rappelons que l’Enfer d’une bibliothèque recèle tous les livres interdits ou à caractère licencieux…

À noter :

La Nuit Européenne des Musées entraîne une forte participation sur les réseaux sociaux, notamment via le hashtag #NDM16.

Nuit Européenne des Musées
21 mai
www.nuitdesmusees.culturecommunication.gouv.fr
(Le programme est annoncé sous réserve de modification)

Photo : Arles MDAA -c- Dominik Barbier