"Dire et tracer l'amble" de Gérard Titus-Carmel au cipM

Titus-Carmel

• 24 avril 2015⇒27 juin 2015 •

Opposant, au début de son parcours d’artiste, la phrase d’André Breton “Il n’y a pas de grande expédition en art qui ne se mène au péril de sa propre vie“, et celle de MatisseL’art doit être bon et confortable comme un bon fauteuil“, entre écriture et peinture, finalement, Gérard Titus-Carmel, ancien élève de l’école Boulle, qui s’est fait connaitre dans les années 70 avec des dessins de brisures, des déboitements, n’a pas choisi. Et à côté de ses nombreuses séries de dessins et de peintures, il a écrit pas moins de 50 livres! Des recueils de poésie et des essais sur l’art et la littérature, autour notamment d’artistes “marginaux”, tels que Hart Crane ou Gustave Roud, des artistes qui le touchent par leurs “oeuvres vouées à ne pas faire oeuvre“.

C’est, parmi d’autres choses, ce dont on parle avec lui, sur WRZ, à l’occasion de l’exposition que Le cipM lui consacre, depuis le 24 avril dernier, et jusqu’au 27 juin prochain.

Par Alain Paire
Avril 2015

Photo : Gérard Titus-Carmel -c-M.Voiry

cipM
Centre International de Poésie Marseille
Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille
04 91 91 26 45
http://www.cipmarseille.com/