Le Zik Zac festival met les femmes à l'honneur pour sa 22ème édition à Aix-en-Provence

Surprendre au féminin

• 25 juillet 2019⇒27 juillet 2019 •
Le Zik Zac festival met les femmes à l'honneur pour sa 22ème édition à Aix-en-Provence - Zibeline

Avec 18 concerts gratuits en trois jours, le festival aixois est l’un des meilleurs plans musiques actuelles de l’été

Les femmes sont à l’honneur de cette 22e édition du Zik Zac festival, à Aix-en-Provence. Chacune à leur manière engagée, ces artistes se sont imposées dans le paysage musical en s’affranchissant, la plupart du temps, des codes et des préjugés. Passage en revue.

Nourrie à la samba et la bossa nova autant qu’au forro, Flavia Coelho entraîne sans complexe les musiques brésiliennes vers des horizons urbains. Le timbre suave de sa bossa muffin chante l’idée d’un métissage sensuel et festif, parfois empreint de saudade. Yugen Blakrok porte depuis une décennie le flambeau du hip hop sud-africain, forgé dans l’environnement politique des années 90. MC au flow fulgurant, la rappeuse s’est fait adouber par ses aînés les plus prestigieux. Douces et mélancoliques, la poésie berbère de Siêm Folk Nomade n’en est pas moins celle du temps présent. Nu-soul, indie folk ou world, l’auteure, compositrice et interprète remonte le fil sensible d’un exil intime, entre évocations des racines algériennes et des âmes amoureuses. Tornade rock venue des quartiers populaires d’Antananarivo, Kristel libère la colère qui gronde à Madagascar. Bassiste et chanteuse, elle mène le trio éponyme avec fureur arrondie au groove et au roots.

La voix enchanteresse de Ayelya guide le crew lyonnais de Supa Dupa. Cette étoile montante dans la galaxie hip hop de l’Hexagone, agrémentée d’une section de cuivres, glisse de la nu-soul vers le funk, avec des détours par le jazz.

Changement de genre(s) avec le duo composé par Winston McAnuff et Fixi, à nouveau sur les routes pour défendre leur deuxième album Big brothers. Le premier, surnommé Dread electric pour ses prestations enflammées, ne devint cependant jamais une légende du reggae contrairement à quelques-uns de ses pairs jamaïcains des années 70-80 mais a toujours eu le goût de l’aventure. Le second, accordéoniste tout-terrain du feu groupe de rap-musette Java, a croisé la route de Matthieu Chedid, Cyril Atef, Tony Allen et plus récemment des Réunionnais de Lindigo. Avec une génération d’écart, le croisement de leurs univers respectifs en apparence éloignés donne lieu à un objet musical unique duquel se dégage une alchimie évidente entre maloya, afro-beat, soul et bien entendu reggae, au pouvoir envoûtant inattendu. De Kingston à La Havane, il n’y a qu’un pas. Cimafunk provoque une petite révolution dans l’île socialiste avec un nouveau son à la croisée du funk, des musiques cubaines et des rythmes africains. A découvrir.

Le sorcier inclassable

Il s’appelle Baloji et sévit depuis une dizaine d’années. Il reste l’un des souvenirs les plus marquants de l’édition 2013 du regretté salon festival Babel Med Music, à Marseille. Sorcier inclassable de la vague afropéenne, son inventivité ne supporte aucune étiquette. Congolais grandi en Belgique, biberonné à Marvin Gaye et Léo Ferré, il réussit la synthèse entre avant-gardes et traditions d’Afrique Centrale. Entre hip hop, rumba congolaise, chanson électro, afro-funk, porté par une poésie aux accents chamaniques.

LUDOVIC TOMAS
Juin 2019

Zik Zac Festival
25 au 27 juillet
Théâtre de verdure du Jas de Bouffan, Aix-en-Provence
04 42 63 10 11 zikzac.fr

Au programme

Flavia Coelho, Les Wriggles, Yugen Blakrok, Siêm Folk Nomade, Wild Wankers, Voltaire
25 juillet
Winston McAnuff & Fixi, Kristel, Supa Dupa, Rumbo Tumba, Spinabifida, Blasco
26 juillet
Baloji, Cimafunk, Dätcha Mandala, Up Your Soul, As The Last, 237 Undersea
27 juillet

Photo : Yugen Blakrok © X-D.R.