À La Garde, une saison culturelle 20-21 variée et attractive

Sur le Rocher

• 5 septembre 2020⇒31 mai 2021 •
 À La Garde, une saison culturelle 20-21 variée et attractive - Zibeline

De ce début septembre à fin mai, plus d’une trentaine de spectacles -théâtre, clowns, ciné-concert, marionnettes, humour, concerts- vont ainsi être présentés, une diversité de propositions appréciable, rendue possible grâce à de nombreux partenariats de programmation, notamment avec Le Pôle, Tandem, le Conservatoire Toulon Méditerranée, Var en scènes…. Un petit regret cependant : pas de danse, à l’exception d’une soirée tango « Ensueños » proposé en fin de saison avec l’association Tangobleu83. Comme pour de très nombreux lieux culturels, le confinement imposé au printemps dernier a conduit à un certain nombre de reports de programmation, placés ici principalement en début de saison (septembre-octobre) : le concert de Violons barbares trio de musiciens mongol-bulgare-français ; le touchant (et amusant) seul en scène autobiographique Cent mètre papillon de Maxime Taffanel, ancien nageur de haut niveau devenu comédien ; Les préjugés, examen fouillé du sentiment amoureux par la Cie Rêve Général ; le concert de Jî Drû, flutiste élégant accompagné de trois musiciens pour interpréter les titres de son premier album Western ; Jetlag, spectacle sans parole, burlesque, absurde et, comme le titre l’indique, décalé, de la Cie Chaliwaté. Et plus tard, en décembre, Jules et Marcel, l’histoire d’amitié entre Marcel Pagnol et Raimu, mis en scène par le petit-fils du premier, Nicolas Pagnol. Parmi les nombreuses autres propositions de cette saison du Rocher, on signalera La convivialité de la Cie Chantal et Bernadette, conférence-spectacle participative caustique autour de l’orthographe française, ses bizarreries hilarantes et ses instrumentalisations politiques pas très nettes. Le concert de Yom, clarinettiste extra-terrestre, avec Fréderic Deville au violoncelle et Régis Huby au violon pour une Eternal Odissey. Celui de Djazia Satour, belle voix algérienne, et celui de Marion Rampal, chanteuse aventureuse donc inclassable, émouvante aussi bien dans le classique que dans le blues, le folk ou le jazz. Victor ou la naissance d’une pensée pour le jeune public, à partir de 8 ans, conte initiatique moderne en théâtre et chansons. La Guerre de Troie joyeusement dépoussiérée par le Théâtre du Mantois en 24 tableaux joués tambour battant. Et Les filles aux mains jaunes, très beau texte de Michel Bellier sur la condition féminine pendant la Grande Guerre, mis en scène ici par Johanna Boyé.

MARC VOIRY
Août 2020

Théâtre du Rocher, La Garde
04 94 08 99 34 ville-lagarde.fr

Photo : La guerre de Troie (en moins de deux) © L. Ricouard

Théâtre du Rocher
Avenue Marx Dormoy
83130 La Garde
04 94 08 99 34
www.ville-lagarde.fr/culture-au-rocher/la-saison-du-rocher-302.html