La saison du Merlan

Subvertir aux besoins

La saison du Merlan - Zibeline

Le théâtre du Merlan, à quelques mois de l’année Capitale, continue d’affirmer une originalité sans faille de scène nationale de quartier. Et de recherche

Détournant le sigle géométrique de MP2013, le Merlan se nomme Merlan Picon 2012, Territoire Capital de la culture. Une boutade ? Oui, mais pas seulement : affirmer que la culture importante est dans les quartiers nord, et ne commence pas en 2013, est un acte politique… D’autant plus fort aujourd’hui que le gouvernement met le paquet pour sortir Marseille de sa tiers-mondisation, mais pense plutôt à la police qu’à la culture comme ferment de changement.

Le Merlan travaille sur le terrain. Y fait venir des habitants du centre ville. S’obstine à changer le regard sur le quartier. Implique des voisins, peu à peu, intelligemment, dans des ateliers, des cycles de cinéma, des rencontres, des chemins différents. Certes on y programme très peu de théâtre, et pas beaucoup de spectacles à proprement parler, ce qui tombe mal dans une ville qui en manque et n’a qu’une scène nationale. Mais Nathalie Marteau l’a toujours affirmé : le Merlan est une scène nationale à Marseille, pas de Marseille. Le quartier, son histoire, le centre commercial, les cités alentours, la police au-dessus, tout empêche le Merlan de programmer comme les autres. Il s’agissait simplement de transformer cela en atout !

Au programme donc, peu de représentations au sens classique du terme, mais une multitude d’actions. Les premiers mois de la programmation sont emblématiques : durant les journées du patrimoine, Safi et Coloco proposent une longue journée de balade (le 15 sept à partir de 9h30) où l’on découvre et déguste les végétaux qui poussent sur les terrains en friche, et dans les jardins ouvriers. Étonnantes, ces balades changent définitivement le regard que l’on porte sur la ville, et l’on se met comme Marcovaldo à chercher les pousses qui persistent au creux du bitume. Des ateliers les 15 et 16 sept complètent les balades, et permettent de créer de petits jardins, et des workshops de cueillette et de cuisine ont commencé le 10 sept…

Quant aux spectacles, le Merlan programme Traces, de la Cie les 7 doigts de la main qui pratique un «cirque urbain» qui renouvelle ici la notion d’agrès. Un workshop acrobatique (mains à mains, anneaux chinois) est proposé le 29 sept, toute la journée, au CREAC. Un peu plus tard on retrouvera Delgado et Fuchs, pour une création coproduite (car le Merlan coproduit la plupart des spectacles qu’il programme). Une série d’ateliers est prévue à partir du 6 oct jusqu’à la création ; les artistes ont besoin d’une vingtaine de collaborateurs volontaires…

AGNÈS FRESCHEL

Septembre 2012

 

 

À venir :

Traces

Du 26 au 30 sept

 

Let’s get physical

Du 18 au 20 oct

 


Théâtre le Merlan
Scène Nationale
Avenue Raimu
13014 Marseille
04 91 11 19 30
http://www.merlan.org/