Une saison sous le signe de l'abondance et du partage à l'Opéra de Montpellier

Sous le signe du partage et de la diversité

Une saison sous le signe de l'abondance et du partage à l'Opéra de Montpellier - Zibeline

L’Opéra de Montpellier affirme sa vocation régionale, avec une programmation riche et variée, s’adressant à un public qui ne cesse de s’élargir, avec, au cours des actions pédagogiques et de médiation, des propositions de concerts, et c’est une nouveauté, dédiés aux bébés de 6 mois à 3 ans. La culture, affirme avec force la Présidente de la Région Languedoc Roussillon, Midi-Pyrénées Carole Delga, est « un axe prioritaire du projet régional. [Elle est] un pilier fondamental de l’action démocratique et citoyenne ».

Ouverture affirmée, avec cinq artistes ou formations en résidence : le jeune chef David Niemann, qui inaugurera le premier Bal de l’Opéra le 23 décembre ; l’ensemble baroque Les Ombres, codirigé par Margaux Blanchard et Sylvain Sartre qui nous feront découvrir des pièces oubliées des XVIIe et XVIIIe siècles ; Tal Isaac Hadad nous conviera à de nouvelles

possibilités d’écoute tout au long de la saison, liens entre la culture contemporaine et les champs de l’Opéra ; Marie-Eve Signeyrole, accompagnée de son équipe artistique (Fabien Teigné, scénographe, Yashi, créatrice de costumes, Philippe Berthomé, créateur de lumières) articule sa résidence autour de quatre créations : triptyque de Puccini (sur trois ans, dont le dernier volet sera donné cette année, le cocasse Gianni Schicchi (qui contredit la loi du genre opéra tragique par excellence), en trois rendez-vous de théâtre alternatif, la mise en scène du Stabat Mater d’Anton Dvorak, dirigé par Laurence Equilbey, celle d’un radio-opéra en un acte La nuit d’un neurasthénique de Nino Rota (créé en 1960), du théâtre musical et collaboratif sur la musique des Tiger Lilies, à mi-chemin entre installation, performance et documentaire, La Soupe Pop, qui rappelle les aides données par de nombreuses associations aux SDF en 1929, Le Monstre du Labyrinthe, avec aux côtés du Chœur de l’Opéra Junior et de superbes solistes, comme Lucie Roche (en mère de Thésée) plus de 250 choristes-amateurs, un opéra participatif, moment-phare de l’année !… entre autres pépites !

Lohengrin de Wagner apportera son souffle épique. Armida de Rossini (si rarement jouée, en raison des acrobaties virtuoses demandées à la soprano, qui doit tenir tête à cinq barytons !) sera interprétée par Karine Deshayes. Ajoutez à cela une saison Symphonique qui n’offre pas moins

de seize rendez-vous, au cours desquels on pourra goûter les élans de l’Espagne (voir p 76), le Songe d’une nuit d’été de Mendelssohn, les drapés des aurores boréales d’Horneman, Grieg Sibelius, les pas esquissés de valses viennoises ou les danses de Stravinsky, Ravel ou Rachmaninov, sans compter les Mozart, Schumann, Britten, Bartok… L’Orchestre National Montpellier Languedoc Roussillon aborde tous ces univers avec une fine intelligence sous la houlette de son chef, Michael Schønwandt, principalement. La formation se réduit avec de prestigieux solistes pour les concerts de musique de chambre, parmi lesquels on retrouve le piano subtil de David Kadouch, les variations du Quatuor Arod ou du Trio Wanderer… Le baroque se glisse dans sept concerts, décline Bach, Porpora, Haendel et réserve de multiples extases… L’Opéra Junior, ouvert à tous de 7 à 25 ans, apporte son enthousiasme lors de 5 concerts ! L’opéra déborde, joue au cinéma (Ruée vers l’or de Chaplin), invite à un concert tremplin, s’ouvre à la musique électro-acoustique avec Julien Guillamat et son acousmonium, pour un immense KLANG !, nous entraîne en Corée ou au Rajasthan, offre ses murs aux expositions, noue un partenariat avec le Musée Fabre lors de l’exposition consacrée à Frédéric Bazille… se décentralise… La musique, un axe culturel majeur ? Assurément !

MARYVONNE COLOMBANI
Octobre 2016

Opéra Orchestre national Montpellier
04 67 60 19 99 opera-orchestre-montpellier.fr

Marie-Eve Signeyrole © Marc Ginot

Opéra Orchestre National de Montpellier
11 boulevard Victor Hugo
34400 Montpellier
04 67 601 999
opera-orchestre-montpellier.fr