Le Festival Radio France Occitanie Montpellier, du 9 au 27 juillet

« Sous le signe de l’hexagone »

• 9 juillet 2018⇒27 juillet 2018 •
Le Festival Radio France Occitanie Montpellier, du 9 au 27 juillet - Zibeline

Depuis son origine, le Festival Radio France Occitanie Montpellier exhume des répertoires oubliés, promeut de jeunes artistes avec, pour point de mire, le souci de rendre accessible une culture musicale de haut vol. De fait, nombre de concerts sont retransmis sur les ondes tentaculaires du réseau Radio France. C’est en Occitanie, autour de la cité de Montpellier et sa grande salle de l’Opéra Berlioz que le festival s’est développé. En 2018, son intitulé « Douce France » fait référence au Narbonnais Charles Trenet (un spectacle éponyme de chansons françaises est annoncé les 15 et 16 juillet). C’est majoritairement des œuvres, des artistes, des ensembles hexagonaux ou des lieux patrimoniaux qui sont à l’honneur. Cheville ouvrière du festival, l’Orchestre National Montpellier Occitanie, relayé par l’Orchestre National de France, l’Orchestre, les Chœurs et la Maîtrise de Radio France, est secondé cet été par les remarquables formations de la Garde Républicaine (Orchestres, Chœur de l’Armée Française).

En 2018, on ne manque pas d’honorer Claude Debussy à l’occasion du centenaire de sa disparition : ce sont ses mélodies, pièces pour piano ou orchestrales qu’on entend à côté d’opus de compatriotes : Ravel, Chabrier, Saint-Saëns, Fauré, Duparc, Chausson, Poulenc… On célèbre par ailleurs Leonard Bernstein, né en 1918, en clôture du Festival (27 juillet).

La création française est mise en exergue avec cinq compositeurs de la nouvelle génération : Benjamin Attahir, Sophie Lacaze, Karol Beffa, Guillaume Connesson et Éric Tanguy.

Tradition oblige à Montpellier, on (re)crée des ouvrages du passé : cette année c’est Issé, une « pastorale héroïque » et baroque du Cardinal Destouches (18 juillet), Kassya, le dernier opéra inachevé de Léo Delibes, orchestré par Massenet (21 juillet) et Les Cris de Paris, une grande « symphonie humoristique » de Jean-Georges Kastner (26 juillet)… pour satisfaire l’intarissable plaisir des découvertes !

Des projets originaux

Une première mondiale : les 555 sonates pour clavecin de Scarlatti se déclinent en trente-cinq concerts, dans treize lieux patrimoniaux de la région, par trente instrumentistes différents ! Une folie… comme celle, utopique, d’illustrer, en une seule soirée (25 juillet), « Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle » avec six concerts vocaux simultanément à Saint-Gilles, Montpellier, Conques, Villeneuve d’Aveyron, Cahors, Arles-sur-Tech. Ce sont aussi les musiques tziganes qui résonnent avec émotion au Mémorial du camp de Rivesaltes (20 juillet).

Une pléiade de jeunes talents côtoient Marianne Crebassa, David Kadouch, Véronique Gens, Hervé Niquet, Bertrand Chamayou, Michel DalbertoMarc Minkowski et les Musiciens du Louvre pour La Périchole d’Offenbach (11 juillet) … Mais pas que des Français : Fazil Say, Beatrice Rana, Michael Schønwandt (chef de l’Orchestre de Montpellier), Nelson Goerner, Nemanja Radulović, le Chœur de la Radio Lettone interprètent aussi Tchaïkovski ou Arvo Pärt…

JACQUES FRESCHEL
Juin 2018

Festival Radio France Occitanie Montpellier
9 au 27 juillet
Montpellier et autres lieux
04 67 02 02 01 lefestival.eu

Photographie : Santtu-Matias Rouvali © Kaapo Kamu


Opéra Orchestre National de Montpellier
11 boulevard Victor Hugo
34400 Montpellier
04 67 601 999
opera-orchestre-montpellier.fr